L’UNSA Education appelle à la grève mardi face à une «cacophonie inadmissible» autour de l’indemnité d’éloignement

0
81

Un préavis de grève «éventuellement reconductible» dans l‘Education Nationale. L’UNSA participera donc, avec son propre mot d’ordre, à la nouvelle journée de grève générale de ce mardi 10 novembre.

Eric Hourcade, le secrétaire général de l'UNSA Mayotte
Eric Hourcade, le secrétaire général de l’UNSA Mayotte

Le syndicat veut que soit définitivement acté le «maintien du décret 96» notamment pour le mouvement des personnels et le volet indemnitaire, que soit levée la contradiction entre les ministère de l’éducation et celui de la fonction publique autour de la dégressivité de l’indemnité d’éloignement pour les agents en 5e ou 6e année à Mayotte.

L’UNSA veut également que soient revues les conditions d’éligibilité des candidats au concours réservé pour permettre au plus grand nombre d’y participer.
Enfin, l’organisation compte dénoncer les sous-effectifs «criant dans les établissements scolaires pour les personnels non enseignants», qu’ils soient ATOS, médecins, conseiller d’orientation, surveillants ou administratifs.

Alors que le syndicat attendait des «réponses claires et définitives» à ces questions posées il y a plus d’un mois, elle compte donc utiliser la journée de mardi pour dénoncer le silence voire la cacophonie gouvernementale… Le tout «à moins d’une semaine du début du mouvement des personnels pour la rentrée 2016», relève le syndicat.

Ce préavis est donc «éventuellement reconductible suivant l’aboutissement des négociations, notamment suite à l’entrevue entre l’UNSA et Madame La Ministre des Outre-mer fixée au mardi 10 novembre».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here