25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 juin 2022
AccueilEducationAuxiliaire ambulancier: «Avoir une empathie pour le malade»

Auxiliaire ambulancier: «Avoir une empathie pour le malade»

Le secteur des ambulanciers est en pleine mutation. Il avait fallu beaucoup de patience pour que sorte le décret d’application légalisant leur existence à Mayotte. Il faut désormais former le personnel sur place. A commencer par les auxiliaires ambulanciers. Avant de taper plus haut.

Christian Menzato: "Une phase de montée de charge"
Christian Menzato: “Une phase de montée de charge”

Longtemps dépendante de l’ordonnance d’application de la santé publique de juillet 2003, notre île avait dû attendre le transfert de compétence du préfet en matière de transports sanitaires, vers les ARS en pleine création pour qu’un décret autorise le transport sanitaire privé des malades.

Après un appel à candidature que l’ARS avait du élargir sur pression des sociétés déjà constituées, 7 d’entre elles ont été choisies en septembre 2013. Un quota ajusté à la taille de la population du territoire.

S’il n’existe pas encore de formation au diplôme d’ambulancier à Mayotte, pour la première fois leurs auxiliaires vont pouvoir être labellisés sur notre île.

Pas encore de garde chez les ambulanciersAmbulance

C’est le résultat d’un partenariat tripartite entre l’AFTRAL d’un côté, l’organisme de formation Mahore Atout formations de l’autre, et enfin le Centre d’enseignement des soins d’urgences du Centre hospitalier de Mayotte (CHM).

Il faut dire qu’on peut parler d’un marché à fort potentiel : « nous sommes dans une phase de montée de charge à Mayotte par rapport aux besoins de transport sanitaires du territoire, et parce que les ambulanciers n’assurent pas encore de garde comme en métropole où la disponibilité est de 7 jours sur 7 et 24h sur 24 », explique le formateur Christian Menzato.

C’est un multicarte qu’a fait venir Carla Baltus, qui dirige Mahore Atout formations : à la tête d’une entreprise de 30 salariés de transports sanitaires à Niort (Deux-Sèvres), Christian Menzato a 20 ans d’expérience en formateur ambulancier, et dirige l’Institut de formation d’ambulancier de Rochefort sur mer. « Pour cette première formation, nous avons 12 jeunes, dont deux filles, qui vont suivre 70h de cours validées par une attestation de formation », explique-t-il.

Savoir gérer une hémorragie

Les futurs auxiliaires ambulancier en stage
Les futurs auxiliaires ambulancier en stage

Les ambulances sont amenées à se multiplier donc, également en raison d’une montée en puissance de l’assurance maladie, et du transfert de l’activité du CHM vers le secteur privé.

Le transport sanitaire est prescrit par le médecin en fonction d’un référentiel médical qui mesure le degré d’autonomie du malade. Ainsi, à la différence d’un ambulancier qui véhicule des malades allongés ou semi-assis, les auxiliaires conduisent des véhicules sanitaires légers, nantis d’une même belle croix bleue, « mais ils suivent malgré tout une formation en gestes et soins d’urgence au SAMU, au terme de laquelle ils devront savoir traiter une hémorragie, des brûlures, effectuer une réanimation cardio-pulmonaire etc. » C’est sur ces 21h de cas pratiques que l’attestation est validée ou non.

Un vivier de secours

Du côté des débouchés, c’est plus aléatoire : « il s’agit d’avantage d’un vivier de secours en cas de départ en congés ou en maladie pour l’instant », pour le formateur qui n’y voit de toute façon que des avantages, « dans une société où il n’y a plus de formation citoyenne aux gestes de secours. Des milliers de vie pourraient être sauvés ».

La plupart des candidats sont issus du Pôle emploi, mais certains ont financé eux-mêmes les 1.200 euros de leur formation, qui ne nécessite pas beaucoup de prérequis, « la maitrise de la langue française ». Leur CV est malgré tout épluché en amont pour y dénicher des prédispositions, comme ce BEP en sanitaire et social, où ce pompier, ce CAP Petite enfance : « l’auxiliaire doit avoir des aptitudes à communiquer, une certaine empathie pour le malade. »

D’ailleurs, un des premiers enseignements de Christian Menzato est de devenir un personnage neutre auprès des patients : « ils veulent juste des soins, pas quelqu’un qui arrive avec son histoire. »

Pour passer au stade supérieur, une demande d’agrément pour l’ouverture d’un Institut de formation d’ambulanciers a d’ailleurs été déposée il y a 6 mois au conseil départemental, en attente de réponse.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139522
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139522
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139522
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139522
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139522
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139522
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com