25.9 C
Dzaoudzi
vendredi 1 juillet 2022
Accueilorange«Dembéni va découvrir ce qu’est le travail d’une vraie opposition municipale»

«Dembéni va découvrir ce qu’est le travail d’une vraie opposition municipale»

Une opposition structurée, présente et qui ne manquera jamais de rappeler les actions menées durant ses 7 années aux affaires. A Dembéni, les battus aux municipales partielles ne veulent pas se faire déposséder de leur bilan pour mieux penser, peut-être, au futur.

Soihibou Hamada ne veut pas se faire déposséder de son bilan
Soihibou Hamada ne veut pas se faire déposséder de son bilan

Ils sont huit élus d’opposition dans la nouvelle majorité municipale de Dembéni. Autour de l’ancien maire Soihibou Hamada, des anciens adjoints, l’ancienne conseillère générale Sarah Mouhoussoune et des nouveaux visages issus d’une génération mahoraise active. Réunis à Tsararano, dans l’ancienne permanence électorale de leur liste battue le 18 octobre aux municipales partielles, ils avaient invité leurs partisans et la presse pour faire entendre leur message.

La politique de la chaise vide, ce n’est pas pour eux. Ils affirment qu’ils ne bouderont aucune commission ou aucun conseil municipal et promettent d’être «constructifs». «On ne va pas s’opposer pour s’opposer. C’est la première fois, à Dembéni, que l’opposition va mettre en avant ses compétences et ses domaines d’expertise au service de la commune», indique Sarah Mouhoussoune… Une manière de tacler «ceux qui critiquent aujourd’hui mais qui étaient absents hier».

Un mandat + un an et demi

Sarah Mouhoussoune promet une opposition bien présente et constructive
Sarah Mouhoussoune promet une opposition bien présente et constructive

Et même si les urnes ont donné 85 voix d’avance à Jouwaou Amboudi Hamada (MJU-LR), ils sont fiers de leur bilan et ne comptent pas s’en faire déposséder. Il faut dire que la situation politique est particulière. Réélue en mars 2014, l’équipe sortante a eu six ans auxquels s’ajoutent un an et demi (avant l’invalidation du scrutin) pour monter des projets, boucler des plans de financement et mener à terme des chantiers… dont certains vont être inaugurés par la nouvelle majorité.

La liste que dresse Soihibou Hamada est longue : conception et réalisation de 2 salles de classe et d’un réfectoire à l’école d’Hajangua (600.000€), rénovation de la MJC d’Hajangua avec un nouveau mobilier (200.000€), projet d’éclairage du terrain de foot d’Iloni (170.000€), école élémentaire T6 de Tsararano (1,5M€), achat de mobilier scolaire (82.000€), bouclage du dossier de la médiathèque Haute qualité environnementale à Tsararano en lieu et place de la MJC (Subvention de l’Etat de 123.000€)…

Les 8 élus d'opposition se résentent comme structurés et combatifs
Les 8 élus d’opposition se résentent comme structurés et combatifs

«Depuis 2008, ce sont 14 millions d’euros de réalisations qui ont été effectués. Si l’Etat a suivi, c’est qu’il y avait une bonne gestion», souligne Sarah Mouhoussoune. «Pour le plan de relance, Dembéni avait obtenu 2,8 millions d’euros pour le rond-point d’Iloni et le lycée de Tsararano», ajoute Soihibou Hamada.

Des projets structurants déjà bouclés

Aux abords du lycée justement, l’ancienne majorité avait aussi provisionné 200.000 euros pour acheter un terrain et réaliser un lotissement et un nouveau groupe scolaire alors que 70% des écoles de la commune sont encore en rotation. Soihibou Hamada évoque aussi le vaste projet d’aménagement de l’entrée de Dembéni, le long de la rivière, dont le financement est bouclé grâce aux fonds européens (FEADER) pour 484.000€. Il y aurait un parking d’un côté de la route, et des espaces de jeux et des farés du côté où les bouénis ont installé un marché… le temps que le marché couvert soit terminé. Deux entreprises ont encore fait défaut (électricité et serrurerie) et les lots doivent être, à nouveau, réattribués.

Le chantier de la route des hauts de Tsararano dans sa dernière ligne droite
Le chantier de la route des hauts de Tsararano, aujourd’hui achevé, une autre réalisation revendiquée par l’actuelle opposition

«Quand on connait le temps pour préparer un dossier, il faut absolument que (la nouvelle majorité) travaille dans la continuité sur les choses déjà lancées. Leur mandat ne va durer que trois ans et demi et je ne suis pas sûre qu’ils aient le temps de de sortir d’autres projets», relève Sarah Mouhoussoune.

“Des finances à l’équilibre”

Quant aux finances de la commune, l’opposition dénonce l’idée qu’elles seraient déficitaires. Document à l’appui, Soihibou Hamada montre les 320.000 euros que la nouvelle majorité aurait trouvés comme marge de manœuvre sur le budget 2015.

Enfin, pour les grands projets structurants à venir, la nouvelle opposition ressort le dossier déjà abouti de quai flottant à Iloni (pour une liaison maritime avec Mamoudzou et Petite terre) et parle de l’intercommunalité avec Mamoudzou dont les budgets -et les emplois- pourront jouer à plein en faveur de Dembéni… Bref, l’opposition est bien là et compte suivre, minutieusement, la nouvelle politique municipale… en attendant, peut-être, 2020.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Circulation alternée à Koungou et à Soulou, où la RD1 rouvre...

139125
L’achèvement des travaux de construction du mur de soutènement de la RN1 dans la traversée de Koungou à compter du 11 juillet 2022 va...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139125
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139125
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139125
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139125
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139125
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com