23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilFaits diversMarché paysagé de la CCI: de la prison avec sursis pour les...

Marché paysagé de la CCI: de la prison avec sursis pour les principaux protagonistes

Le délibéré est tombé dans l’affaire de malversations présumées autour d’un marché pour paysager les abords du marché de Mamoudzou passé par la Chambre de commerce (CCI). Les protagonistes écopent de peines de prison avec sursis, d’amendes et de diverses interdictions.

Salle des assises Code pénalLe tribunal a rendu son verdict dans l’affaire du marché destiné à fleurir les abords du marché de Mamoudzou, jugée le 15 octobre dernier. Ibrahim Maskati, alors trésorier de la CCI, est relaxé pour usage de faux mais condamné pour «favoritisme». Il écope de 8 mois de prison avec sursis, 4.000 euros d’amende et une interdiction d’exercer des fonctions à la CCI pendant 5 ans.

Ansoir Abdou, en tant que vice-président de la CCI ayant une délégation et un mandat d’exécutif public, était poursuivi pour atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics. Il est condamné à 8 mois de prison avec sursis et interdiction d’exercer des fonctions à la CCI pendant 5 ans.

Abdoul Karim Bamana, DGA, écope lui, de 3.000 euros d’amende avec sursis. Issouf Hamada est condamné à 6 mois de prison avec sursis et une interdiction de marché public pendant 4 ans.
Lors de l’audience du 15 octobre dernier, le procureur Philippe Léonardo avait désigné les principaux coupables dans cette affaire et le tribunal a suivi l’essentiel de ses réquisitions.

Absence d’appel d’offres

Les faits remontent à novembre 2013. Ansoir Abdou, qui vient d’être élu vice-président de la CCIM, envisage de fleurir les abords du marché couvert de Mamoudzou dont la CCI assure la gestion. Trois devis lui sont fournis, de prestataires paysagers, sans qu’aucun appel d’offres ne soit publié. L’un d’entre eux sera retenu, c’est Issouf Hamada, un ami d’Ibrahim Maskati, alors trésorier de la CCI.

Salle d'audience entréeMais à la suite d’un différend entre les trois hommes forts de la CCI, Ibrahim Maskati, saisit le procureur sur cette affaire de marché public, comme l’article 40 du code de procédure pénale l’y invite.

Des éléments douteux

Une enquête est ouverte qui commence à dévoiler des éléments douteux : les trois devis fournis à Ansoir Abdou sont quasiment identiques dans la formulation, «à la faute d’orthographe prés», avait souligné la juge Sylvie Roy. Ils ne portaient en revanche pas le même montant, avec un écart de 40.000 euros. Le tribunal en a semble-t-il conclu qu’ils avaient été écrits le même jour par la même personne.

Au-delà des devis, le tribunal s’était étonné d’un chèque de 19.000 euros soit émis à l’ordre de l’entreprise d’Issouf Hamada, un chiffre qui ne correspondait pas aux données du contrat. Par ailleurs, les enquêteurs s’étaient renseignés sur les prix habituellement pratiqués pour la création d’un parterre fleuri. Ils avaient conclu que la facture aurait dû se monter à environ 17.000 euros, là où la CCI a approuvé un devis à 47.500 euros.

Les 4 hommes ont 10 jours pour faire appel de la décision. Concernant d’éventuels dommages et intérêts, l’audience civile se tiendra le 5 février prochain.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139137
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139137
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139137
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139137
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139137
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139137
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com