La Cimade dans l’observatoire de l’immigration à Mayotte: une participation militante

0
108

Après l’annonce, le 8 octobre dernier, du nom des 3 personnalités qualifiées choisies pour intégrer le tant attendu «observatoire de l’immigration à Mayotte», la Cimade, dont la présidente Marie Charifou est nommée, a tenu à réagir.

CimadeSi l’association a semble-t-il appris la nouvelle dans la presse, elle rappelle surtout les 2 objectifs qu’elles se fixent pour y participer : l’établissement de constats complets sur la situation migratoire à Mayotte et «assurer une représentation minimum de la société civile et notamment du milieu associatif en établissant un lien entre les acteurs de terrain associatifs et l’observatoire, la Cimade étant l’unique association représentée au sein de ce dernier».

Pour rappel, cet observatoire a pour mission, à titre consultatif, «d’évaluer l’application de la politique de régulation des flux migratoires et les conditions d’immigration dans le département de Mayotte».

Mais la Cimade tient surtout à rappeler ses objectifs et sa vision de la politique migratoire menée à Mayotte. Elle veut «rendre exceptionnel le placement en rétention administrative, permettre l’attribution d’un visa de plein droit à toutes les personnes pouvant se prévaloir du droit au respect de la vie privée et familial protégé par les conventions internationales, mettre fin aux régimes d’exception qui prévalent en outre-mer, intégrer le développement régional comme enjeu prioritaire».

Elle prévient aussi que sa participation aux échanges au sein de l’observatoire de l’immigration «s’accompagnera d’un travail d’information propre à notre association».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here