24.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 juin 2022
AccueilFil infoDeux gardes à vue dans l'affaire du «gourou» de La Réunion

Deux gardes à vue dans l’affaire du «gourou» de La Réunion

Le présumé gourou de Saint-Louis et une des membres de sa communauté ont été placés en garde à vue hier mardi matin. L’interpellation a eu lieu dans la maison où ils vivent depuis environ un mois avec une vingtaine de jeunes femmes, des Réunionnaises mais aussi des Mahoraises. Une personne a été arrêtée avec lui. Il pourrait s’agir de sa compagne.

Le calme est revenu à Saint Louis devant la maison du présumé gourou (Crédits photo: JIR)
Le calme est revenu à Saint Louis devant la maison du présumé gourou (Crédits photo: JIR)

Tous les deux se trouvaient encore hier soir en garde à vue pour «abus frauduleux de la situation de faiblesse d’une personne en état de sujétion psychologique ou physique». Une infraction utilisée fréquemment lors d’enquêtes sur les sectes, punissable de trois ans d’emprisonnement. «On la manie peu fréquemment, et elle est difficile à caractériser», convient le vice-procureur Martin Genêt.

Lundi soir, le magistrat a demandé l’ouverture d’une information judiciaire. L’affaire est depuis donc pilotée par une juge d’instruction. «C’est compliqué, commente une source proche du dossier. On est vraiment dans de l’humain, sur le fil du rasoir, avec cette histoire.» Compliquée, car les 17 victimes présumées défendent bec et ongles celui dénoncé comme un gourou par leurs familles.

Une doctrine particulière de l’islam

À l’issue de leurs auditions, menées hier dans différentes brigades du sud de l’île, elles ont réintégré leur domicile dans le centre-ville de Saint-Louis. Ces femmes majeures, pour la plupart diplômées, revendiquent le droit de vivre comme elles l’entendent, et pratiquer l’islam selon la doctrine de leur compagnon. Quitte à couper les liens avec leurs proches, qui depuis une semaine manifestent devant leur maison.

Le présumé Gourou nie toute emprise sectaire sur les membres de sa communauté
Le présumé Gourou nie toute emprise sectaire sur les membres de sa communauté (Photo : JIR)

La situation a dégénéré jeudi, avec l’irruption violente de proches, mais aussi de jeunes désœuvrés, dans l’habitation. Depuis, celle-ci est gardée 24/24h par les forces de l’ordre. Une situation peu commune.
Certaines des «adeptes» ont déposé plainte suite à cet épisode, lors duquel elles ont empêché le lynchage de leur compagnon en formant une barrière humaine entre lui et la foule.

“Il a été arrêté mais elles sont toujours là-bas”

Le mis en cause se défend avoir forcé personne à suivre ses enseignements autour du soufisme, une branche de l’islam. C’est sa compagne qui aurait «recruté» les jeunes femmes, notamment à la fac.
Placé quelques heures en garde à vue suite à la dénonciation d’une proche il y a deux semaines, l’homme en était ressorti sans aucune charge contre lui. Ce sont d’autres témoignages recueillis dimanche par les enquêteurs, et considérés comme de nouveaux éléments, qui ont conduit aux interpellations d’hier.

«Il a été arrêté, mais elles sont toujours là-bas », tempête le père d’une des victimes présumées, bien qu’apaisé par ces arrestations. Ce dernier est persuadé du caractère sectaire de l’affaire. «Ma fille a arrêté ses études à cause de lui. Y’a même des professeurs là-dedans qui ont arrêté de travailler».

Secte ou choix de vie, c’est désormais aux enquêteurs de le déterminer.

Le JDM
avec E.Z. le JIR

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La certification PIX, évaluer en ligne les compétences numériques des élèves

139125
Le recteur a participé ce mardi, au lycée de Dembéni, à la remise des prix PIX pour les élèves de collèges et de lycées ayant obtenu les meilleurs scores à cette certification. L’occasion de remercier le travail effectué par la Délégation de Région Académique au Numérique Éducatif dans un contexte de fracture numérique marquée à Mayotte.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139125
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139125
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139125
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139125
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139125
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com