Environ 300 manifestants au départ de la manifestation de la fonction publique (ACTUALISATION 11h30)

0
73

ACTUALISATION 11h30. Le taux de participation à la grève de la fonction publique fourni par le vice-rectorat fait état de 34% de grévistes dans le 1er degré et de 22% dans le 2nd degré ce mardi à Mayotte. Un 2e pointage doit être effectué en début d’après-midi.

10h16. «Au feu les pompiers !» Les manifestants rassemblés derrière les mots d’ordre de différents syndicats de la fonction publique entonnaient la ritournelle enfantine ce mardi matin devant le portail du vice-rectorat. Des pneus enflammés dégageaient une fumée noire et carbonisaient l’interphone de l’institution… Ils enflammaient aussi les drapeaux syndicaux accrochés de part et d’autre du portail.

Des pneus enflammés devant le portail du vice-rectorat
Des pneus enflammés devant le portail du vice-rectorat

«Les organisations syndicales ont joué le jeu du dialogue social. Malgré les attentes, le gouvernement est en train de nous prendre pour ceux que nous ne sommes pas», affirmait Rivo du SNUipp dans l’hygiaphone à destination des manifestants.

Trois revendications centrales pour ce mouvement : l’évolution de l’indexation, les dispositifs indemnitaires et le sort réservé aux anciens fonctionnaires de la collectivité départementale (CDM) dont l’ancienneté n’est que très partiellement reconnue. Et plus généralement une réaction de déception après le round social de la semaine dernière à Paris.

Rassemblement bon enfant devant le vice-rectorat
Rassemblement bon enfant devant le vice-rectorat

Thierry Wuillez du SNES FSU pointait aussi les départs des profs de Mayotte. «Nous avons moins de profs qu’en 2011 et il n’y a plus d’argent pour le plan de formation des contractuels, tellement leur nombre est important.» Pour le SNES, si le constat était clairement partagé sur la situation lors de la fameuse «clause de revoyure», ce sont les solutions proposées qui ne sont pas du tout à la hauteur des attentes.

Peu avant 10 heures, ils étaient environ 300 à s’élancer pour une manifestation dans le centre de Mamoudzou alors que les syndicats affirmaient que la mobilisation était significatives dans les établissements.
Une délégation devait être reçue en fin de matinée en préfecture.

Pour Rivo, les syndicats ont joué le jeu du dialogue social
Pour Rivo, les syndicats ont joué le jeu du dialogue social
Environ 300 manifestants au départ de la manifestation
Environ 300 manifestants au départ de la manifestation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here