Air Austral: impact sur la desserte de Mayotte après la vente du Boeing 777

0
109

Dans la flotte d’Air Austral, le Boeing 777 200 LR n’avait jamais trouvé sa place. La compagnie réunionnaise en avait acquis deux à l’origine avec l’ambition d’ouvrir un Mayotte-Paris en direct, un premier projet reporté. Seul le F.OLRA avait été livré mais il se révélait finalement inadapté.

Boeing AAAir Austral cherchait depuis des mois à s’en séparer. Un challenge difficile dans la mesure où ce type d’appareil ne trouve pas facilement preneur sur le marché. Alors qu’elle espérait maintenir le F.OLRA en ligne jusqu’en novembre 2016, Air Austral a saisi au vol la proposition d’acquisition du broker américain Atlas Aviation installé à Tampa en Floride. La transaction est sur le point d’être finalisée. Le F.OLRA devrait s’envoler définitivement de la Réunion en novembre prochain.

Cette sortie de flotte, un an plus tôt que prévu, a un impact sur la desserte de Mayotte. Outre sa capacité de 362 sièges en trois classes, le Boeing 777 200 LR offrait des capacités de soute importantes entre Saint-Denis et Dzaoudzi, les possibilités en nombre de passagers et en fret seront donc réduites.

Air Austral a prévu de louer, à partir du mois prochain, un Boeing 737 300 Quick Change, permettant une transformation rapide d’avion passagers en appareil cargo auprès d’Europe Air Post, avec ses pilotes, Air Austral fournissant hôtesses et stewards.

La location se poursuivra jusqu’en mai 2016, date de l’arrivée du premier Boeing 787 équipé de 242 sièges en deux classes. Il inaugurera le 10 juin 2016, la ligne Mayotte-Paris en direct. Un second Boeing 787 sera livré en octobre 2016 permettant l’ouverture de Bangkok en direct depuis la Réunion.
Avant la fin de 2016, Air Austral remplacera également ses deux plus anciens Boeing 777 300 ER par deux appareils flambants équipés d’une nouvelle cabine, le troisième étant réaménagé.

Le JDM avec le JIR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here