24.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 juin 2022
AccueilorangeSe déplacer à Mayotte: l’heure des choix politiques

Se déplacer à Mayotte: l’heure des choix politiques

Alors que l’INSEE a dévoilé son étude sur nos déplacements entre domicile et lieu de travail, ces données posent les éléments d’un débat sur l’aménagement et les modes de déplacement du département. Explications.

ROUTE voiture rocade«Chacun a le sentiment que le réseau est saturé alors que les gens utilisent peu leur voiture». Le constat de Jamel Mekkaoui, responsable de l’INSEE Mayotte, est aussi un avertissement. L’étude qu’il a dévoilée hier sur les déplacements domicile-travail fait apparaître que 9.400 personnes viennent quotidiennement à Mamoudzou depuis le sud, le nord et Petite Terre.
Alors que les bouchons s’étirent toujours plus loin et toujours plus tôt aux entrée de la ville chef-lieu (il faut également ajouter le flux de véhicules intra-Mamoudzou, par exemple entre Passamainty et Kawéni), nous ne sommes pas au bout de nos peines : la situation est grave, elle pourrait devenir désespérée.

Le taux d’équipement des Mahorais en automobile est en effet encore faible. Il est de 27% (contre 81% en métropole et 70% à La Réunion) et les foyers équipés n’ont (encore) généralement qu’une seule voiture. Mais ce taux augmente rapidement sous l’effet de deux phénomènes. Le niveau de vie est durablement orienté à la hausse et la voiture, objet de réussite sociale, est un des premiers achats importants effectués. La démographie joue également à plein, avec la moitié de la population mahoraise qui a moins de 25 ans.

7 voitures de plus par jour

Résultat, en 2014, 2.619 véhicules neufs ont été commercialisés à Mayotte, selon les chiffres de l’IEDOM, en augmentation de 10,7% par rapport à 2013. Cela représente plus de 7 voitures supplémentaires chaque jour. La progression est également importante pour les deux-roues (+6% en 2014) avec 1.813 scooters et motos immatriculés l’an dernier.
Mais attention, dans le même temps, le nombre de demande de permis de conduire explose, avec 3.828 nouvelles demandes en 2014 soit +51,0%.
Quant aux permis effectivement délivrés, ils augmentent de 27% à 1.961… avec 7 nouvelles auto-écoles ouvertes en 2014.

front de mer voituresCette situation laisse donc présager une saturation rapide du réseau routier si rien n’est fait. Au regard des données de l’INSEE, trois possibilités s’offrent aux décideurs. La première consisterait à développer les infrastructures routières. On pense évidemment à un contournement de Mamoudzou par les hauts qui permettrait, entre Tsoudzou ou Tsararano et Majicavo, de créer une voie de circulation rapide qui allègerait la pression automobile dans les villages tout en fluidifiant le trafic.

Un pont et des transports en commun

La fameuse question du pont entre Petite Terre et Grande Terre mérite à ce titre également d’être posée. Selon les données de l’INSEE, 2.100 Petits-terriens prennent la barge pour aller travailler (parmi eux, 1.800 travaillent à Mamoudzou). Et ils sont 400 Grands-terriens à faire le trajet en sens inverse. Au total, 2.500 personnes bargent donc quotidiennement pour aller travailler, un flux dont on ne sait pas s’il est appelé à se maintenir, augmenter ou diminuer.

TaxiLa deuxième option consiste à mettre en place, enfin, de véritables transports collectifs, urbains et interurbains, avec des fréquences et des temps de parcours garantis. Actuellement, avec la barge, seuls les taxis jouent le rôle de transport en commun, permettant à 31% des actifs de Mayotte de se rendre à leur travail. Les projets de lignes de bus traînent depuis longtemps mais le dernier, porté par la mairie de Mamoudzou et qui a reçu 9 millions d’euros de financement pour les études de la part du ministère de l’écologie, devrait finir par sortir de terre.

Déplacer les résidences ou le travail

Enfin, ultime option : mettre en adéquation les lieux de résidence et les lieux de travail. Soit les Mahorais viennent plus massivement habiter à Mamoudzou, ce qui implique à la fois la mise en chantier de logements mais aussi le fait d’accepter de vivre ailleurs que dans son village, soit les activités déménagent. L’INSEE n’a pas fait le distinguo entre emploi public et emploi privé, mais, par exemple, la question de la concentration de l’ensemble des services administratifs du conseil départemental mériterait d’être posée. Pourquoi certains services qui n’accueillent pas du public ne travailleraient pas à Bandrélé, Sada ou ailleurs ?

.
Déconcentrer l’emploi

Le développement de l’interco’ Mamoudzou-Dembéni sera de ce point de vue très intéressant à suivre, pour voir si nos élus font le choix d’étaler l’activité sur un espace géographique plus vaste.

«Mayotte est face à des choix politiques forts qui vont conditionner son développement», explique Jamel Mekkaoui, et les solutions sont probablement à trouver dans un panachage des options. Sur ce sujet, comme sur d’autres, notre retard pourrait devenir un atout pour avancer sur les solutions de 2015 sans passer par les choix faits en métropole dans les années 1970 ou 80.
Car aujourd’hui, une autre question ne peut être ignorée : celle du respect de l’environnement et de la limitation de notre empreinte carbone que nous ne pourrons pas éternellement laisser s’envoler.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le sous-variant d’Omicron BA.5 qui recontamine la métropole également détecté à...

139134
Face à la hausse actuelle des cas de Covid en métropole, le directeur de l'Agence Régionale de Santé Olivier Brahic dressait le bilan ce mardi. Le sous-variant BA.5, l'un des responsables du regain de contamination dans l'hexagone, a été détecté sur le sol du 101ème département. Pour l'ARS, l'heure est à la vigilance, et l'Agence incite encore et toujours à la vaccination, encore trop faible dans le département.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139134
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139134
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139134
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139134
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139134
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com