Orly Sud : 20.000 m² flambant neufs pour l’Outre-mer

3
152

Aéroports de Paris travaille à la mise en service, d’un ensemble de 20.000 m2 dans l’aérogare d’Orly Sud. Les nouveaux équipements seront destinés pour l’essentiel à accueillir les flux de l’Outre-mer.

La nouvelle aérogare de l'Outre-mer à Orly
La nouvelle aérogare de l’Outre-mer à Orly

Orly est le plus ancien aéroport parisien. Inauguré en 1961, il prenait alors la relève du Bourget qui, depuis, s’est spécialisé dans l’aviation d’affaires et de jets privés. Si Air Austral et XL Airways se posent à Roissy, Orly est la plateforme de Corsair vers l’océan Indien, aussi bien vers Mayotte que La Réunion. Elle est aussi celle d’Air France pour les vols à destination ou départ de la Réunion.
Aéroports de Paris a lancé un vaste chantier de rénovation de l’aérogare avec comme objectif d’augmenter de 35 % les surfaces destinées à accueillir les passagers.

L’investissement est loin d’être négligeable. Aéroport de Paris parle de 400 à 500 millions d’euros. Au final, ce sont 100.000 m2 de locaux neufs qui seront disponibles, un tiers de plus que la surface totale actuelle (290 000 m2). Dès l’an prochain, l’Outre-mer va bénéficier d’espaces flambant neufs.

Corsair dans les nouveaux espaces

Corsair va s'installer dans les nouveaux locaux d'Orly Sud
Corsair va s’installer dans les nouveaux locaux d’Orly Sud

À l’est de l’actuelle aérogare d’Orly Sud, 20.000 m2 seront destinés pour l’essentiel à accueillir le trafic à destination ou en provenance de l’Outre-mer. Corsair et Air Caraïbes y prendront leurs quartiers aux côtés d’Aigle Azur, Air Algérie, Iranair, Nouvelair Tunisie, Pegasus Airlines, Royal Air Maroc, Sunwings, Transavia.com, Transaero et Tunisair. Le nouvel ensemble traitera 80 % du trafic international d’Orly sachant que les destinations ultramarines représentent 3,8 millions de passagers pour Aéroport de paris, soit 4,1 % du trafic total des aéroports parisiens.

«15.000 mètres carrés neufs ont été construits pour abriter une salle d’embarquement aux qualités internationales. Une autre partie va être remise en état pour l’accueil de six avions gros porteurs et le développement des dessertes des départements et territoires d’Outre-mer», explique Charles Telitsine, le directeur du terminal ouest d’Orly. L’objectif d’Aéroports de Paris est d’atteindre un niveau de confort et de services équivalents au S4 à Charles-de-Gaulle.

Une réorganisation complète d’Orly

Pour fluidifier les contrôles, le nombre de postes de contrôle aux frontières sera également augmenté. La salle de livraison des bagages sera elle enfin élargie avec l’installation d’un grand tapis supplémentaire.

En plus de cet espace Outre-mer, un bâtiment de près de 80.000 m2 reliera les terminaux Sud et Ouest mais à plus longue échéance, on parle de 2018. Ce bâtiment de jonction concentrera toutes les fonctionnalités d’un terminal : enregistrement, contrôles de sûreté, frontière, traitement bagages, commerces.

Aujourd’hui, Orly est composé de deux aérogares et de six halls d’embarquement. À terme, l’aéroport ne comptera plus qu’une aérogare et trois halls d’embarquement.
RR
Le Journal de Mayotte avec le JIR

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here