Débris d’avion à La Réunion: de nouveaux rebondissements à la Une de la presse mondiale

0
56

Une bouteille en provenance d’Indonésie, un fragment d’aile d’avion qui provient d’un Boeing 777, les découvertes réalisées sur le littoral de La Réunion semblent conforter la piste du crash de la Malaysia Airlines.

Les gendarmes réunionnais inspectent le morceau d'aile d'avion (Crédits photo : JIR)
Les gendarmes réunionnais inspectent le morceau d’aile d’avion retrouvé (Crédits photo : JIR)

Alors que les médias du monde entier débarquent à La Réunion après la découverte d’une pièce d’avion (CNN, la BBC, ABC News… ont déjà envoyé des équipes), un nouvel élément troublant a été trouvé sur le littoral de Saint-André ce vendredi matin.

Il s’agit d’une bouteille dont les inscriptions sont écrites en Indonésien. De quoi conforter un peu plus l’hypothèse selon laquelle le débris provient bien du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu en 2014.

D’intenses recherches ont été menées hier jeudi sur la terre et depuis les airs avec un hélicoptère qui a longuement survolé la zone. Ce matin, le nouvel élément a été localisé par Johnny Bègue, membre de l’association chargée de nettoyer le littoral, déjà à l’origine de la découverte du morceau d’aile.

Analyse à Toulouse

Le fragment d’aile d’avion découvert à Saint-André va être acheminé vers un laboratoire d’analyse à la DGA de Toulouse, dépendant du ministère de la Défense. Il devrait partir ce vendredi de La Réunion et les résultats seront connus dans le courant de la semaine prochaine. Le débris devrait être rapidement identifié car chaque pièce dans un avion est numérotée.

La bouteille écrite en Indonésien découverte ce vendredi matin (Crédits photo: JIR)
La bouteille écrite en Indonésien découverte ce vendredi matin (Crédits photo: JIR)

Pour le Premier ministre malaisien mais aussi pour les autorités australiennes le débris provient «très probablement d’un Boeing 777. «Mais nous avons besoin de vérifier s’il vient du vol MH370», a indiqué le Premier ministre malaisien.

Si La Réunion est très éloignée de la région où se sont déroulées les premières recherches, l’arrivée de morceaux de l’avion serait cohérente avec les courants qui traversent l’océan Indien.

L’émotion

L’annonce de la découverte de ce fragment d’aile a suscité une vive émotion parmi les proches des 239 disparus du vol, y compris parmi les Français. A La Réunion, les enquêteurs travaillent d’ailleurs dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 7 mai 2014, justifiée par la présence de quatre Français à bord du vol MH370.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here