24.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 juin 2022
AccueilorangeMise en minorité, Anchya Bamana en appelle aux Républicains

Mise en minorité, Anchya Bamana en appelle aux Républicains

La crise politique que traverse la majorité municipale à Sada atteint une nouvelle dimension avec la mise en minorité de l’équipe autour d’Anchya Bamana. La maire demande l’intervention de son parti (Les Républicains) aux niveaux local et national.

"Une Bamana, ça ne démissionne pas!" avait-elle dit le 7 juillet dernier
“Une Bamana, ça ne démissionne pas!” avait-elle dit le 7 juillet dernier

Trois pages plus la copie de l’ordre du jour du conseil municipal prévu dimanche dernier. Anchya Bamana écrit aux Républicains pour continuer le combat face à l’éclatement de sa majorité municipale. Dimanche, la crise a connu un nouvel épisode avec la mise en minorité effective de l’équipe autour de la maire lors du conseil municipal. (Lire la Lettre d’Anchya Bamana à la direction collégiale des Républicains)

L’ordre du jour avait, semble-t-il, était préparé pour rassembler en une seule journée, un grand nombre de dossiers très importants. Si ces textes passaient, les combats politiques à venir auraient manqué un peu de saveur. Le conseil municipal devait se prononcer sur les taux d’imposition, les attributions de l’intercommunalité, les emplois aidés, la création d’un centre social communal, la caisse des écoles, la construction d’une cuisine centrale pour les écoles ou encore sur le projet de territoire et la signature du contrat de ville. Rien que ça !

9 élus dissidents

La validation du contrat de ville revêtait une importance particulière, car après validation par le conseil municipal, la commune devait le signer avec l’ensemble des autres partenaires, dont l’Etat, lundi prochain.

Le lettre Anchya Bamana à la direction collégiale des Républicains à Mayotte
La lettre Anchya Bamana à la direction collégiale des Républicains à Mayotte

Pourtant, malgré autant d’enjeux réunis, «9 élus appartenant à notre formation politique» ont réussi à constituer «à une voix près, une majorité de blocage» pour «saboter les intérêts de la population, en rejetant en bloc l’ensemble des dossiers soumis à l’examen du conseil municipal». Ces mots, madame le maire les a destinés aux Républicains pour demander une réaction du parti dont est issu l’essentiel de l’ancienne majorité municipale qui ne cesse de se déchirer.

Comportements “suicidaires”

La maire de Sada sollicite une médiation des instances mahoraises du parti pour «exhorter ces élus frondeurs au respect de la discipline du parti» mais elle saisit aussi les instances nationales pour qu’elles soient informées et qu’elles aient leur mot à dire sur la suite à donner à ce nouvel épisode de politique politicienne. Elle veut des sanctions face ces «manœuvres douteuses» et «ces comportements déloyaux et suicidaires».

Car, à nouveau, Anchya Bamana parle de ces élus qui ne l’ont jamais accepté en tant que «tête de liste» avant même les élections, des «machos» dont elle avait déjà dénoncé l’attitude lors d’une conférence de presse ces dernières semaines. «Il est de notoriété que les dissidents ont abdiqué tout devoir et tout honneur», rajoute-t-elle et «qu’ils n’ont d’yeux que pour les privilèges, qui pour une nomination, qui après nomination le placement de ses proches».

"Répondre à la volonté délibérée de certains élus de la municipalité de m'évincer"
“Répondre à la volonté délibérée de certains élus de la municipalité de m’évincer”

Des enjeux politiques à tiroir

Les mots sont violents à l’image de la campagne (guerre ?) interne aux Républicains dont la commune se retrouve au cœur, avec les désignations des candidats aux élections sénatoriales en perspective, en plus des simples enjeux municipaux. Il serait question de soutiens et d’alliances dont, effectivement, l’intérêt de la population et de la commune est bien éloigné.

«Je m’en remets à la sagesse du bureau collégial», conclut Anchya Bamana dans son courrier. Pas sûr que seule la sagesse puisse mettre un terme à ce bien triste spectacle communal.

A noter que le Sénateur Thani Mohamed-Soilihi a appellé «solennellement», hier dans un communiqué, «au déblocage de la situation au conseil municipal de Sada».
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION SCI DHURARI IMMO 976

139128
Par acte SSP du 15/06/2022, il a été constitué une SCI dénommée : DHURARI IMMO 976 Siège social : 2 rue Racini Sohoa, 97670 CHICONI Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139128
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139128
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139128
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139128
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139128
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com