Grève d’Air Madagascar : le tourisme malgache s’effondre

0
58

Les conséquences d’un mois de grève à Air Madagascar se font à présent durement ressentir dans le pays. Hier mercredi, Eric Kolle, le président de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) annonçait une baisse de fréquentation de de 60 à 70% dans toutes les régions.

L'allée des Baobabs à Monrondava, vide de touristes (Crédits photo: JDM)
L’allée des Baobabs à Morondava, vide de touristes (Crédits photo: JDM)

La fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar s’inquiète pour la survie même de très nombreuses entreprises : «Sans changement radical de la situation actuelle, nous nous trouverons très bientôt et sûrement face à un enchaînement de cessations d’activités », a indiqué Rita Ravelojaona, la présidente de la fédération à nos confrères de l’Erpress de Madagascar.

De Sainte-Marie à Nosy Be en passant par Morondava, partout les hôteliers affichent leurs difficultés. Dans la région de Sava, l’occupation serait même proche de zéro tandis qu’Isalo, un des parcs les plus visités, affiche des entrés en recul de 56%.

«Pour les voyages prévus en 2016, les réservations commencent maintenant. Si on ne trouve pas une solution pérenne pour Air Madagascar, ce sera grave pour la prochaine saison», a expliqué pour sa part Jocelyn Ramanam¬bohitra, le président de l’Association des tour-opérateurs à nos confrères.

Vous l’aurez compris, tous appellent à une reprise du travail à 100% des activités de la compagnie aérienne nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here