Le Grand Cadi de Mayotte condamne l’attentat terroriste en Isère

0
98

Depuis les attentats de janvier, les religieux de Mayotte n’hésitent pas à communiquer et prendre position, ce qui n’a pas toujours été le cas. Ils appellent l’Etat à bloquer toute intrusion de fanatiques sur le territoire.

Les cadis dont El Mamouni Mohamed Nassur (en blanc) lors du discours de Manuel Valls à Pororani
Les cadis lors du discours de Manuel Valls à Pororani

Le Grand Cadi condamne l’attentat terroriste contre notre pays en Isère : “Il constitue un acte criminel grave qui montre que notre grand ennemi reste bien le terrorisme qui, dans sa forme nouvelle d’accès libre, peut attaquer à tout moment et à tout endroit.”

Le religieux dresse un parallèle avec les lieux de culte “qui peuvent aussi être pris pour cible” et appelle à une grande vigilance. Mais plus spécifiquement, il appelle lors des prêches “à sensibiliser les fidèles à prendre conscience de ce danger réel et à se mobiliser à une réelle action de prévention qui nous protège des dérives. Nos ennemis exploitent nos faiblesses que nous devons surmonter par la solidarité fraternelle, la mutualisation de nos moyens et de nos expériences.”

Il sollicite le concours de l’Etat, pour “rendre étanche notre territoire quant à des discours fanatiques qui peuvent nous venir de notre environnement géographique direct. Les mosquées se doivent, aux prières de vendredi, d’être sous surveillance. Le terrorisme est notre grand ennemi, il nous concerne tous. Chacun, à son niveau, se doit de le combattre par notre vigilance en discernant le moindre dysfonctionnement dans tous nos espaces de vie : nos foyers, nos lieux de culte, de travail, nos terrains de jeu et de loisir, nos écoles, madras…”

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here