27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueilEconomieAquaculture : l’Etat finit par retoquer Aqua-Mater de Pastorelli

Aquaculture : l’Etat finit par retoquer Aqua-Mater de Pastorelli

C’est un feuilleton à épisode. Après bien des atermoiements, et que trois préfets successifs se soient passés frileusement le témoin, le projet Aqua-Mater du sulfureux Pastorelli vient d’être retoqué. Il est prié de revenir avec des éléments solides, et surtout dans un esprit « partenarial »… L’homme d’affaires va déposer un recours. Retour sur cet insoutenable suspens.

Jean-Claude Pastorelli devant les tables d'aquaculture à Longoni
Jean-Claude Pastorelli devant les tables d’aquaculture à Longoni

Il en aura usé depuis 2011 des bancs de la salle d’attente de la préfecture de Mayotte, Jean-Claude Pastorelli. Le toujours potentiel booster de l’aquaculture mahoraise, qui avait racheté Mayotte Aquaculture à la famille Charvoz, avait de grandes ambitions d’expansion. Le dossier de Aqua-mater aura été examiné par pas moins de trois préfets, Thomas Degos, Jacques Witkowski et Seymour Morsy.

C’est donc ce dernier et son administration qui aura tranché : un certain nombre de critères « qui ne peuvent être approximatifs au regard du fort potentiel de cette filière d’avenir », ainsi que des éléments techniques reçus par les services de l’État (qui) restent, à ce jour, insuffisants ou incomplets malgré les nombreuses demandes formulées », auront fait pencher la balance vers un dessaisissement du dossier des services de l’Etat, validé par un arrêté préfectoral publié ce vendredi 19 juin 2015.

C’est un coup de tonnerre chez les poissons d’élevage dont le volume devait dépasser les 2.000 tonnes par an.

Préserver le lagon

Le type de barges que comptait exploiter Aqua-Mater ©JCPastorelli
Le type de barges que comptait exploiter Aqua-Mater ©JCPastorelli

Une demande d’autorisation d’une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) en aquaculture marine près de l’îlot Mtsangamboua avait été déposée en 2013 par la société Aqua-Mater. Son initiateur, Jean-Claude Pastorelli, au profil niçois proche de Jacques Médecin, comptait développer ce secteur prometteur à Mayotte : lancer l’écloserie de l’océan Indien, initier des ateliers de transformation du poisson, le tout exporté par un affrètement spécial par avion-cargo.

Une ambition qu’il conditionnait à l’obtention de subventions et en s’appuyant sur les fonds européens : aidé à 80%, le projet initial demandait 5 millions d’euros à l’Etat, les fonds européens prenant le relai.

Le Schéma Régional de Développement de l’Aquaculture avait déjà mis un coup de semonce en plafonnant à 1 000 tonnes par an la production de poissons d’élevage, pour préserver le lagon.

D’autre part, l’un des poissons élevés à Mayotte, l’ombrine n’est pas endémique de notre île, et, élevé en quantité, pourrait conduire au syndrome de la perche du Nil, du nom de ce poisson introduit par les Anglais dans un lac Victoria surexploité et où il a supplanté toutes les autres espèces.

« Au contentieux s’il le faut »

Tables d'aquaculture
Tables d’aquaculture

Ce secteur, déjà abondamment subventionné par l’Etat et le département, avait déjà fait les frais de gestions antérieures trouble, avec notamment une forte mortalité d’alevins chez Aquamay il y a quelques années. Les choses semblent être rentrées dans l’ordre, la préfecture y avait mis son nez.

Jean-Claude Pastorelli, lui, attendait toujours un aval des fonctionnaires de l’Etat qu’il commençait à critiquer ferme, « ils ne viennent que pour leur carrière », se plaint-il. C’est peu de dire que la nouvelle l’aura irrité : « les faits sont têtus et moi aussi ! Nous allons faire un retour gracieux contre cette décision, et nous irons au contentieux s’il le faut », indiquait-il vendredi au JDM.

L’Etat ne ferme officiellement pas la porte au Niçois, ni à l’avenir de l’aquaculture : « Au cas où la société Aqua-Mater déciderait de déposer une nouvelle demande au titre de l’ICPE, un travail partenarial devra nécessairement être entrepris en amont entre les services de l’État et le porteur. Le dossier sera instruit avec tout l’intérêt et l’attention nécessaire que requiert un tel projet en réponse aux enjeux de l’aquaculture pour le territoire. »

Un éclairage devrait être donné sur ce secteur lors de la conférence donnée par les scientifiques du CNRS ce mardi.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Maoclav Concept, un clavier qui touche aux racines du shimaoré et...

139533
Ce vendredi, le jeune Rachid Abdou Moussa présentait aux médias sa start-up Maoclav Concept. A l'honneur, un clavier ouvrant la porte à l'utilisation du shimaoré et du kibushi, spécialement adapté pour toutes les langues dérivées du Swahili. Entre modernité et préservation du patrimoine local, l'initiative promet des usages multiples dans des domaines divers.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com