Les infirmiers de Mayotte en colère

0
57
Le président du SNIIL Mayotte (syndicat des infirmiers et infirmières libéraux) Saindou Allaoui, et la présidente nationale, Annick Touba, dénoncent une discrimination à l’égard des infirmiers libéraux de Mayotte.
Le 7 décembre prochain auront lieu les élections aux Unions régionales des professions de santé (URPS). Tous les infirmiers et infirmières libéraux de France pourront voter, sauf ceux qui exercent à Mayotte.
Infirmier badgeLes 300 professionnels de santé libéraux mahorais, dont 135 infirmiers libéraux conventionnés et plus d’une quarantaine d’infirmiers remplaçants, seront les seuls Français à ne pas pouvoir prendre part à ces élections professionnelles “parce que le code de la Santé publique n’a pas été remis à jour depuis que notre territoire est devenu département français le 31 mars 2011”, indique le président du SNIL dans un communiqué.

Ils comptent s’adresser aux médias locaux ce mercredi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here