28.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilEconomieLes artisans se forment aux économies d’énergie

Les artisans se forment aux économies d’énergie

L’excellence de matière de constructions économes en énergie contraint les entreprises locales à se former pour que leurs clients puissent bénéficier d’avantages financiers et fiscaux.

Une partie des artisans formes et les acteurs d'Arcelor Mittal et Rousseau Padial
Une partie des artisans formes et les acteurs d’Arcelor Mittal et Rousseau Padial

Avec le réchauffement planétaire, le monde est entré depuis quelques années dans une course à l’économie d’énergie. Produire à partir d’énergies renouvelables ou « consommer des kilowattheures que l’on ne produit pas », est devenu LE challenge.

Ainsi, l’Etat a mis en place deux aides principales pour rénover intelligemment sa maison : l’éco-prêt à taux zéro (avance remboursable sans intérêt de 30 000€ maximum pour financer des travaux d’éco-rénovation) et crédit d’impôt transition énergétique (CITE, déduction d’impôt jusqu’à 30% des dépenses réalisées pour l’équipement).

Pour les obtenir, le particulier qui entreprend de rénover, doit faire appel à un artisan ou une entreprise titulaire d’un signe de qualité RGE (Reconnus garant de l’environnement).

C’est cette formation qui est financée par Electricité de Mayotte (EDM) et mise en place depuis le mois de février en partenariat avec l’Ademe (Agence de la maitrise de l’énergie), et les chambres de Commerce (CCI) et de l’Artisanat (CMA).

97% de la chaleur refoulée

La tôle d'une épaisseur de 3mm
La tôle d’une épaisseur de 3mm

Cette initiative d’EDM est guidée par l’Etat qui demande à l’opérateur d’inciter aux économies d’énergie. Mais pas seulement. Sur un territoire aux contraintes iliennes, importations d’hydrocarbures, coût des matériaux, EDM doit faire face à une augmentation de la consommation électrique boostée par un fort taux de croissance de la population.

La société propose de son côté au particulier de compenser le surcoût lié à l’utilisation d’un matériau plus performant, grâce à une aide de 15 euros par m2, valable sur la construction neuve ou la rénovation.

Il s’agit d’une couverture de toit en tôle de 3 mm, produite par Arcelor Mittal, et adaptée aux conditions climatiques de Mayotte : « elle retient 97% de la chaleur. On l’empêche d’entrer grâce à un film, alors que de l’autre face, un film réflectif permet l’aération », indique Jean-Luc Gugelmann, Directeur marketing et Développement d’Arcelor Mittal à La Réunion. Il glisse avoir tenté l’expérience avec un spot puissant.

Les artisans commerciaux auprès de leurs clients

Jean-Luc Gugelmann, Directeur marketing et Developpement d’Arcelor Mittal a La Réunion
Jean-Luc Gugelmann, Directeur marketing et Developpement d’Arcelor Mittal a La Réunion

 

Un potentiel de développement intéressant pour la société qui a noué un partenariat avec Rousseau Padial à Mayotte : « l’entreprise est dotée d’une profileuse et connaît les contraintes locales en matière de bâti. »

Ils sont 14 artisans à suivre cette formation de deux demi-journées, FEEBAT sur les économies d’énergie en février, et en découverte de la tôle chez Rousseau Padial ce jeudi. Saïd Mohamed, le président de la CAPEB (Confédération de l’Artisanat des petites entreprises du Bâtiment), est de ceux là : « je suis fana à 100% pour ces tôles. Il ne reste plus qu’à faire adhérer les clients ! » Et ce sont eux qui devront en faire la promotion.

En métropole, c’est justement la CAPEB et la FNBTP qui portent la formation aux RGE. A Mayotte, EDM entoure les petits artisans seulement. « Si d’autres sociétés sont intéressées, elles doivent contacter la CCI ou la CMA », indique Mazena Dahalani, stagiaire chez EDM.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Théâtre : “Excusez-moi Madame” ce mardi à Chirongui

0
Le prochain évènement du Pôle Culturel de Chirongui aura lieu ce mardi 7 décembre 2021 avec le spectacle "Excusez-moi Madame" de Sitti-Thourayat Daoud. "Excusez-moi Madame"...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.