27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 décembre 2021
AccueilEnvironnementComment améliorer la qualité de l'eau ?

Comment améliorer la qualité de l’eau ?

Peu d’habitants avaient répondu présents à Koungou pour un point d’étape de la politique européenne. La prise de conscience est un problème, surtout dans une commune où la population est en renouvellement constant.

La politique de l'eau expliquée à Koungou
La politique de l’eau expliquée à Koungou

Lourde tâche pour la DEAL (Direction de l’Environnement, de l’Alimentation et du Logement) et le Comité de Bassin de Mayotte : il fallait parler Directive cadre sur l’eau, SDAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des eaux) et politique communautaire, à une population de Koungou peu mobilisée et peu acquise au vocabulaire administratif. Une consultation publique pas encore passée dans les mœurs.

Ces acteurs cheminent malgré tout à travers les villages* de Mayotte pour prêcher la bonne parole : celle de l’Europe qui rejoint cette fois à coup sûr, l’intérêt du territoire, avec des obligations à remplir en matière d’assainissement et de gestion des déchets. Ils étaient ce jeudi à Koungou après avoir consulté la population de Chiconi, Bandraboua, Mtsamboro, Dzaoudzi et Sada.

Le challenge est de trouver la méthode pour sensibiliser la population et tendre vers un lagon et des eaux de rivière et souterraines à 100% saines en 2033. Une date qui paraît lointaine et qui nécessite des échéances : en 2021, nous devrons avoir fait la moitié du travail et présenter 50% d’une ressource de qualité.

Police de l’environnement

Patrick Poncelet, DEAL, Ibrahim Boinahery, pt Comité Bassin, Mahamoudou Mdallah, adj maire Koungou
Patrick Poncelet, DEAL, Ibrahim Boinahery, pt Comité Bassin, Mahamoudou Mdallah, adj maire Koungou

Pour y arriver, il faut préserver l’existant, éviter qu’il ne se dégrade davantage sous l’effet de l’érosion et de la déforestation, de la pollution par les déchets ou par le rejet des eaux usées. Préserver la capacité de la ressource est en cause, l’île doit éviter la pénurie.

Il faut donc aussi sécuriser l’alimentation en eau potable, en protégeant notamment les captages des animaux ou des lessives dans les rivières.

Comment sensibiliser la population ? Pour l’adjoint au maire de Koungou, Mdallah Mahamoudou, par ailleurs vice-président du Syndicat des eaux et d’assainissement de Mayotte (Sieam), la population n’est pas encore prête : « les gens sont négligents par rapport à l’eau. De plus, ici à Koungou, nous avons un grand brassage de population », un fort taux de population venue d’Anjouan concentrée sur des besoins vitaux quotidien.

Les habitants face à leur politique de l'eau
Les habitants face à leur politique de l’eau

Mais la quinzaine d’habitants présents étaient plutôt motivés : « Comment faire pour enlever les pneus et les couches qui polluent le lagon ? », interrogeait l’un, « Pourquoi ne sanctionne-t-on plus en cas de déboisement alors qu’avant il y avait une police de l’environnement ? ». Des habitants qui apprenaient qu’une station d’épuration est prévue à Koungou : « les terrains sont acquis », précisait le représentant du maire.

Ce SDAGE qui met en œuvre la politique de l’Europe dans le domaine de l’eau, tiendra compte de la consultation de la population mahoraise. Il ne faudra donc pas se plaindre à posteriori d’une inadéquation des méthodes si l’implication n’est pas au rendez-vous aujourd’hui… Un SDAGE validé par le préfet fin 2015, et qui bénéficiera de 1 milliard d’euros à investir sur la période 2016-2021.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Dembéni le 26 mai, Boueni le 28 mai, Mamoudzou le 1er juin, Kani Keli le 2 juin, Acoua le 4 juin, Ouangani le 8 juin, Mtsangamouji le 9 juin, Pamandzi le 11 juin, Chirongui le 15 juin et Bandrélé le 16 juin

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE CHICONI (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Commune de Chiconi (976) Contact : Youssfou MADJINDA, 1 place de la Mairie, 97670 Chiconi, FRANCE. Tél. +33 269648411.Fax +33 269623049.Courriel : youssfou.madjinda@villedechiconi.fr. URL...

VILLE DE MTSANGAMOUJI (976)

VILLE DE KOUNGOU (976)

AVIS

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.