30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEconomieAnniversaire de l’aérogare : un an dans le nouveau village

Anniversaire de l’aérogare : un an dans le nouveau village

L’aérogare de Pamandzi fête sa première année d’exploitation. Après un rodage rapide, on pense déjà au développement du trafic aérien.

L'équipe du P'tit Gourmand, la boulangerie à succès de l'aérogare
L’équipe du P’tit Gourmand, la boulangerie à succès de l’aérogare

C’est un village où tout le monde se connaît. Ici, on s’appelle par son prénom et à la boulangerie, Françoise connaît tout, des habitudes des uns et des autres. Dans la nouvelle aérogare de Pamandzi, entrée en service il y a tout juste un an, tout le monde vit au rythme des avions. «Une boulangerie dans un aéroport, ça reste un commerce et ce sont les clients qui imposent les cadences», relève Annabelle.

Ce mardi matin, le retard de plus de 2 heures annoncé sur un vol au départ permet aux passagers de bénéficier d’un petit-déjeuner gratuit. Il faut s’activer. «On a gagné la confiance des compagnies et des passagers par la qualité de nos produits», affirme Françoise, avec son léger accent belge. Il est bien loin le temps des inquiétudes… Le lendemain de l’ouverture, une alerte incendie avait entraîné l’évacuation de l’aérogare. Le JDM l’avait injustement attribué à un «panini fumant»… Il n’en était rien.

Daniel Lefebvre, le directeur de la société d'exploitation de l'aéroport, dans on bureau, à l'étage de la "nouvelle" aérogare
Daniel Lefebvre, le directeur de la société d’exploitation de l’aéroport, dans on bureau, à l’étage de la “nouvelle” aérogare

Tous les commerces ont eu leur période de rodage et leurs péripéties. Pour Boutik’air, la disparition de toute presse nationale pendant plusieurs mois a été un problème surmonté par le développement de l’offre de souvenirs achetés à la dernière minute. Quant à Mado, le duty free en zone d’embarquement, les premiers mois ont été difficiles. Son ouverture coïncidait avec un changement de réglementation douanière qui a eu des conséquences sur l’approvisionnement, une difficulté aujourd’hui surmontée.

80% du trafic en 4 heures

Salons haute contribution, musique d’ambiance, internet gratuit… «Quand je regarde la presse spécialisée, on est très peu à être dans ce cas», relève Daniel Lefebvre, le directeur de la SEAM, la société d’exploitation de l’aéroport de Mayotte. «Dernièrement, on a trouvé une solution pour l’accessibilité à la salle de prière, ce qui était une demande forte. On a mis du temps car on espérait qu’une association puisse la gérer.» Finalement, elle est ouverte de 11h à 16h tous les jours, sur le côté du bâtiment.

Dans le PC sécurité de l'aéroport
Dans le PC sécurité de l’aéroport

«La population semble avoir très bien accueilli la conception architecturale mais aussi la nouvelle gestion des flux», estime Daniel Lefebvre.

La problématique de l’aéroport de Mayotte est de gérer 80% du trafic aérien entre 11h et 15h. Il est donc question de PIF et de PAF. Les PIF, ce sont les Postes d’inspection frontaliers, l’endroit où se situent, généralement, les problèmes dans un aéroport. A Mayotte, ils sont deux et permettent une relative fluidité de l’entrée des passagers en zone d’embarquement.

Le rendu bagage à améliorer

Quant à la PAF (police de l’air et aux frontières), elle s’est adaptée aux nouveaux équipements. «La collaboration avec les services de l’Etat est excellente. Ils mettent des fonctionnaires en place pour répondre aux périodes de pics que nous leur indiquons», précise Daniel Lefebvre. L’interminable file d’attente à l’extérieur n’est plus qu’un lointain souvenir.

Le tapis à bagages : un nouveau confort pour les arrivées. Ici, le 15 mai 2014, pour les premières arrivées
Le tapis à bagages : un nouveau confort pour les arrivées. Ici, le 15 mai 2014, pour les premières arrivées

«Il reste encore des améliorations à apporter aux arrivées, dans les rendus de bagages et en particulier les ‘hautes priorités’. Mais attendre dans un espace assez vaste et climatisé, ça change tout de même la vie».

Il faut dire que, où que l’on soit, on a de la place dans cette aérogare pensée pour accueillir 600.000 passagers dans 10 ans. Les voyageurs ont en effet été 344.000 à y prendre l’avion depuis son ouverture, de quoi envisager un développement du trafic.

Une ligne Mayotte-Réunion qui pourrait doubler

«Sur une année coulante, on constate une augmentation du trafic de 5,4%, malgré la décision d’XL Airways de ne plus voler sur Mayotte au mois de mars 2014», constate Daniel Lefebvre. Mais cette progression n’est pas suffisante pour envisager cet objectif des 600.000 passagers dans 10 ans. «Le marché n’est pas encore mature sur Mayotte mais la marge de progression est importante.» Et cette marge pourrait se trouver du côté des Îles Vanille, si d’aventure, une véritable dynamique s’enclenchait dans l’aérien avec nos voisins.

.
Un doublement du trafic entre Mayotte et la Réunion est un objectif atteignable

Pour les compagnies étrangères, ce n’est pas toujours facile de travailler avec la France. La politique en matière d’aérien consiste en effet souvent à protéger les champions nationaux et à Mayotte, il s’agit d’Air Austral… une compagnie dont les intérêts pourraient encore se rapprocher de ceux du département. «On peut facilement imaginer un doublement de la liaison Mayotte-Réunion en terme de passagers avec une autre politique tarifaire», indique Daniel Lefebvre.

De nouvelles compagnies

De façon générale, l’arrivée de nouveaux acteurs pourraient dynamiser la plateforme. Deux compagnies africaines «aux normes de gestions européennes» pourraient être intéressées à moyen terme pour desservir Mayotte.

La première année de l'aérogare
La première année de l’aérogare

«Nous devons aussi suivre attentivement ce qui se passe du côté de Dar-es-Salam avec la création d’une compagnie low cost avec le fondateur d’Easy Jet. Ils ont des A319 tout neufs et ils ont l’intention de proposer des offres tarifaires comparables aux low cost européennes. Pour l’instant, ils sont focalisés sur le continent africain mais il faudra être prêts quand ils regarderont vers l’océan Indien».
Bref, après une belle année de mise en route, l’avenir semble prometteur pour le nouvel équipement.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.