23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilorangeIndemnités d’éloignement : l’UNSA alerte sur leur imposition pour 2013

Indemnités d’éloignement : l’UNSA alerte sur leur imposition pour 2013

Il s’agit soit d’une erreur, soit d’un nouveau revirement du gouvernement : les Indemnités d’éloignement perçues en 2013 par les fonctionnaires en poste à Mayotte seraient imposables…

Fonctionnaires devant le Centre de paiement des Finances publiques
Fonctionnaires devant le Centre de paiement des Finances publiques en 2013

Le communiqué du secrétaire départemental du syndicat d’enseignants SE UNSA va faire le buzz : la fameuse Indemnité d’éloignement perçue sur l’année 2013 serait finalement imposable.

On se souvient que les fonctionnaires bénéficiaient jusqu’alors à Mayotte d’une Indemnité d’éloignement (IE) non fiscalisée. Avec la départementalisation et le basculement vers le droit commun, elle se mue de manière progressive en Indemnité de sujétion géographique, imposable comme dans les autres Départements d’Outre-mer.

Le gouvernement avait alors décrété une fiscalisation rétroactive sur l’IE perçue en 2013. Cette décision avait mobilisé comme un seul homme tous les fonctionnaires qui étaient descendus dans la rue en octobre et novembre 2013, « nous n’avons pas budgétisé les sommes demandés », avançaient-ils.

Après avoir massivement manifesté, ils avaient obtenu un rétropédalage du gouvernement, toujours mentionné d’ailleurs sur le site outre-mer.gouv.fr, puisque la ministre chargée de la fonction publique, Marylise Lebranchu, et le ministre des Outre-mer de l’époque, Victorin Lurel, « confirment que l’indemnité d’éloignement perçue au titre de 2013 sera, à titre dérogatoire, exonérée de toute imposition afin de tenir compte de la situation des fonctionnaires de l’Etat qui n’avaient pas tous connaissance de l’application, à compter du 1er janvier 2013, du code général des impôts à Mayotte comme sur l’ensemble du territoire de la République. »

Un front commun de toutes les branches de la fonction publique d’État et hospitalière
Un front commun de toutes les branches de la fonction publique d’État et hospitalière

Tout était donc peu à peu rentré dans l’ordre. Mais un communiqué du SE UNSA vient réveiller les fantômes ce samedi. Les enseignants ayant reçu les montants à déclarer aux impôts pour 2014, le syndicat s’est renseigné auprès de la Direction des Finances publiques : « la DRFIP ainsi que le vice-Rectorat confirment tous les deux que “les agents doivent déclarer la totalité des sommes perçues en 2014, sans distinction”. »

Furieux, le syndicat a demandé une audience à Paris : ses représentants seront reçus mercredi à la Direction générale de l’administration et de la Fonction publique, « pour exprimer sa colère et exiger de respecter les engagements pris. Nous demanderons à ce que les montants perçus au titre de l’année 2013 ne soient pas fiscalisés comme les accords le prévoyaient la Fonction Publique, le MEN et les Outre-Mer. »

Difficile en effet d’y voir clair après les engagements fermes, et écrits.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FSU, Mayotte

Grève des enseignants du 1er degré le 27 janvier, annonce le...

139525
Il y a eu des avancées, mais « trop petites » selon la FSU : la rencontre ce 18 janvier entre le rectorat, la...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139525
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139525
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139525
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139525
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139525
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com