26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilorangeLe plus grand mémorial sur l’esclavage inauguré en Guadeloupe

Le plus grand mémorial sur l’esclavage inauguré en Guadeloupe

Le président de la République, François Hollande, inaugure le mémorial ACTe, en Guadeloupe, plus grand centre au monde dédié à la traite et à l’esclavage. Toute la Caraïbe mais aussi l’Afrique ont été associées.

Mémorial ACTe RFIFrançois Hollande a donné dimanche un caractère international à la journée de commémoration de la traite et de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe. Une trentaine de dirigeants africains et caribéens étaient en effet présents pour l’inauguration du plus grand centre au monde de mémoire sur la traite et l’esclavage.

Le Mémorial ACTe, situé à l’entrée de la baie de Pointe-à-Pitre, bâtiment imposant au style architectural unanimement reconnu, rassemble des œuvres, restitue des faits, raconte la vie de personnages emblématiques et livre le souvenir des femmes, hommes, enfants victimes de la traite. «Ils nous font obligation de ne rien oublier et de lutter encore aujourd’hui pour la dignité humaine”, a écrit M. Hollande dans le livre d’or.

ACTe devient le plus grand mémorial de la traite et de l'esclavage
ACTe devient le plus grand mémorial de la traite et de l’esclavage

En compagnie des chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Bénin, d’Haïti et des représentants de toute la Caraïbe, le président français a effectué la visite du lieu qui sera ouvert au public le 7 juillet, avant d’y retourner, à la nuit tombée, pour admirer les illuminations de ce bâtiment de granit noir habillé d’un treillage métallique.

Réfléchir aux discours d’aujourd’hui

«L’avenir n’est rien si on ne se souvient pas», a estimé Michaëlle Jean, la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), citant Aimé Césaire. Le Cran (Conseil représentatif des associations noires) a jugé que le Mémorial ACTe est «à la hauteur des enjeux» pour «permettre à notre pays d’assumer son passé et de s’engager dans des réparations uniquement collectives”.

Michaëlle Jean, 27e Gouverneure du Canada et secrétaire générale de l'organisation internationale de la Francophonie, cite Aimé Césaire
Michaëlle Jean, 27e Gouverneure du Canada et secrétaire générale de l’organisation internationale de la Francophonie, cite Aimé Césaire

Même sentiment pour Lilian Thuram, l’ancien footballeur international, heureux de cette cérémonie : «C’est un jour très fort : 167 ans après l’abolition de l’esclavage il y a enfin un lieu en France où discuter du discours qu’a produit l’esclavage niant l’humanité de gens en fonction de leur couleur de peau», a-t-il indiqué à nos confrères de Guadeloupe 1ère. «Cela doit nous amener à réfléchir aux discours qui enlèvent l’humanité aujourd’hui», a-t-il ajouté, citant «les immigrés, les sans-papier».

Seul, le syndicaliste guadeloupéen Elie Domota a fait entendre une autre voix. Boycottant la cérémonie, il s’est livré à un réquisitoire contre François Hollande, lui reprochant de refuser des réparations pour l’esclavage et l’accusant de ne pas avoir pas amélioré la “situation très grave” sur le plan social du département.

La mémoire vivante, de Paris à Nantes

La cérémonie a reçu un écho dans de nombreux endroits du territoire national. L’inauguration a été retransmise en direct au jardin du Luxembourg à Paris, à proximité du Sénat, où se tenait la traditionnelle cérémonie du 10 mai, présidée par le Premier ministre Manuel Valls.

Une inauguration internationale à Pointe-à-Pitre
Une inauguration internationale à Pointe-à-Pitre

A Nantes qui fut le premier port négrier français, la commémoration a été organisée en présence d’Angela Davis. Cette figure du mouvement noir américain et de la lutte pour les droits civiques dans les années 70 a reçu la médaille de la ville, sur le parvis du Mémorial de l’abolition de l’esclavage érigé en 2011 sur les bords de la Loire d’où partaient les expéditions négrières, comme le rapporte la presse locale.

A noter également à Brest, l’inauguration sur le port d’une sculpture de dix mètres de haut baptisée “Mémoires” à l’initiative de l’association finistérienne Mémoires des esclavages.
RR
Le journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139124
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139124
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139124
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139124
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139124
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139124
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com