28.9 C
Dzaoudzi
samedi 28 mai 2022
AccueilFaits diversL'avocat Jacques Tchibozo risque la radiation

L’avocat Jacques Tchibozo risque la radiation

La chambre civile de la cour d’appel de La Réunion va statuer sur la demande de radiation Me Jacques Tchibozo. Une procédure où l’on découvre de nouveaux éléments de la vie de l’avocat du barreau de Mayotte, actuellement sous contrôle judiciaire à La Réunion.

L'avocat Me Jacques Tchibozo
L’avocat Me Jacques Tchibozo

C’est une plaidoirie qui fera date. Devant la chambre civile de la cour d’appel de La Réunion,
Me Jacques Tchibozo s’est défendu lui-même, dans une plaidoirie qui a duré plus de… trois heures ! De quoi épuiser la cour sans avoir la certitude d’être persuasif.

Un peu plus tôt ce lundi, le parquet général a demandé la radiation de l’avocat du barreau de Mamoudzou. Cette procédure n’est pas liée à l’instruction pour des faits présumés de viols et agressions sexuelles dans laquelle l’avocat est mis en examen. Il est, à ce stade de la procédure, présumé innocent.

Cette demande de radiation vise une série de manquements disciplinaires. En décembre 2013, le bâtonnier de Mayotte avait saisi le conseil régional disciplinaire des avocats de la Réunion et de Mayotte qui n’a pas répondu dans un délai de huit mois. D’où une décision implicite de rejet. La chambre civile de la cour d’appel a été saisie.

D’anciennes condamnations dissimulées

Dans ses réquisitions, l’avocat général Bruno Badré a constaté que Me Tchibozo « avait manifesté par l’ensemble et la répétition des manquements répétés à son encontre son incapacité à assumer les responsabilités et les engagements prévus par son serment d’avocat».

Me Nadjim Ahamada défendait la position du barreau de Mayotte, favorable à la radation
Me Nadjim Ahamada défendait la position du barreau de Mayotte, favorable à la radiation

Le bâtonnier de Mayotte, Me Nadjim Ahamada a, lui, rappelé les manquements disciplinaires reprochés. Lors de son inscription au barreau de Mayotte, Me Tchibozo a ainsi dissimulé de précédentes condamnations pénales pour outrage à l’encontre d’un policier et pour avoir remis un téléphone portable à un détenu.
Avant qu’il n’arrive à Mayotte, en 2010, Jacques Tchibozo avait dû faire face à un refus d’inscription du barreau de Guadeloupe, une décision qui avait même été confirmée par la Cour de cassation, à qui ces informations n’avaient pas échappé.

De nombreux propos «discourtois»

Il lui est également reproché de ne pas avoir restitué des honoraires à un client bénéficiant de l’aide juridictionnelle et d’avoir caché d’autres ennuis disciplinaires à la suite d’une altercation avec un magistrat.

Autres griefs mis en avant, des «propos discourtois et outrageants » tenus à l’encontre d’un substitut du parquet de Saint-Denis, d’un juge d’instruction, de l’ancien procureur de Mayotte et d’autres avocats de Mamoudzou. «Vous commencez à me fatiguer», aurait-il lancé à un magistrat dans une affaire où il défendait un prévenu pour viol. Le juge venait de lui faire remarquer qu’il pouvait mettre un terme à ses questions à la victime après en avoir posé une bonne centaine.

(Crédits photo : JIR)
(Crédits photo : JIR)

Décision le 1er juin

Pour Nadjim Ahamada, «ce sont des propos qui dépassent le cadre de la liberté d’expression de l’avocat. Il a manqué au principe de loyauté qui est un des fondements de notre profession», indique le bâtonnier au JDM.

Me Tchibozo s’estime victime, en tant qu’avocat de nationalité béninoise, d’une jalousie de ses confrères français. Il connaîtra le sort que lui réserve la chambre civile le 1er juin prochain. C’est à cette date, statuant en formation solennelle, qu’elle rendra sa décision.
Rémi Rozié, Le JDM
avec Jérôme Talpin, Le JIR

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Théâtre, Baobab, Mayotte

Quand le théâtre permet aux jeunes d’être acteur de leur propre...

139131
Le festival Baobab suit son cours, avec des pièces jouées par les scolaires en journée, et par des comédiens plus confirmés en soirée. Et parfois les premiers rejoignent les seconds… des pépites émergent. En tout cas, ils en tirent tous bénéfice, comme le montrent leurs témoignages
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139131
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139131
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139131
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139131
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139131
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com