25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 juin 2022
AccueilorangeLa Réunion: Les questions après la mort supposée d’un jeune parti faire...

La Réunion: Les questions après la mort supposée d’un jeune parti faire le jihad

Nassirdine M’zé, 23 ans, pourrait être mort en faisant le jihad. La communauté mahoraise et comorienne de Saint-André (La Réunion) est profondément touchée. Les autorités invitent à la prudence et rappellent les dispositifs anti-radicalisation.

La Mosquée Moufia de Saint-Denis  (Crédits photo : Thierry Caro/ Wiki Commons) http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mosqu%C3%A9e-Moufia-2512.JPG#/media/File:Mosqu%C3%A9e-Moufia-2512.JPG
La Mosquée Moufia de Saint-Denis
(Crédits photo : Thierry Caro/ Wiki Commons)

Qu’est devenu Nassirdine M’zé ? Si la question a provoqué beaucoup d’émotion à La Réunion, les autorités ont appelé à la plus grande prudence quant aux informations concernant le jeune homme. Nassirdine M’zé dont la famille habite Saint-André, au nord-est de La Réunion, serait mort après être parti faire le jihad au Proche-Orient.

Son père a reçu un coup de fil mystérieux lui annonçant que son enfant était «au paradis». Sans plus de précision. Enquête faite, ce coup de téléphone a été passé depuis l’Irak. Les proches du jeune homme ont fait le lien avec les neuf membres de Daech (Etat islamique) tués par l’armée irakienne à Tikrit le 7 avril. Mais sans que cela puisse être confirmé.

Le plus grand flou

Le Saint-Andréen, âgé de 23 ans, a quitté La Réunion le 10 octobre dernier. Il avait affirmé à ses parents vouloir trouver une formation en métropole. Il a alors été accueilli par sa sœur qui est partie aux Comores quelques jours après. Et depuis le 14 octobre, Nassirdine n’a plus donné signe de vie à sa famille.

Une mosquée dans un quartier de Saint-André à La Réunion (Crédits photo: JIR)
Une mosquée dans un quartier de Saint-André à La Réunion
(Crédits photo: JIR)

Une visite de policiers aux parents a confirmé que le jeune homme était parti dans une zone de guerre, sans plus de précision. Et aujourd’hui, les autorités se refusent à confirmer son décès si bien que le plus grand flou demeure sur le sort qu’a connu le jeune homme, en particulier les circonstances et le lieu du drame éventuel.

Vive émotion dans une communauté très modérée

Pour la famille de Nassirdine et au-delà pour toute une communauté, l’émotion est vive. Et les questions ne manquent pas en particulier celles portant sur la radicalisation du jeune homme. Pour les Réunionnais de 2e ou 3e génération originaires de Mayotte ou des Comores, difficile de comprendre une telle dérive alors que les madrasas s’attachent à faire vivre un islam dont la modération n’est pas sans rappeler les pratiques religieuses traditionnelles de Mayotte.

Karimou Bacar (à gauche) et Georges-Marie Siconine de l'association Ouragan, devant l'entrée d'une Madrasa à Saint-André
Karimou Bacar (à gauche) et Georges-Marie Siconine de l’association Ouragan, devant l’entrée d’une Madrasa à Saint-André (Crédits photo: JIR)

“Nous ne savons même pas s’il est réellement mort”, tranche Karimou Bacar, animateur du quartier où vivait Nassirdine, et responsable d’une Madrasa ouverte par une association. “Je connais Nassirdine, je n’aurais jamais pensé ça de lui. Il n’est pas du genre à faire la troisième guerre mondiale”, poursuit l’animateur. Nos confrères du Journal de l’Île de La Réunion qui ont été reçus le week-end dernier dans cette madrasa, ont vu une vingtaine d’enfants, âgés de 3 à 15 ans, dont les parents sont originaires de Mayotte ou des Comores. “On leur enseigne le bon côté de l’Islam pour qu’ils ne tombent dans la délinquance. L’Islam à la Réunion, on pense que c’est le bon exemple. Toutes les religions s’entendent bien”, continue Karimou. “On enseigne aux enfants le respect et on les encadre”.
Preuve de cette bonne entente entre les différents cultes, le président de l’association qui a ouvert l’école coranique est Chrétien.

Une plateforme pour aider les familles

lutte contre la radicalisation Stop au DjihadismeQue ce tragique événement se confirme ou non, les services de l’Etat rappellent les dispositifs pour aider les familles à mieux appréhender le phénomène de la radicalisation et empêcher un départ du territoire pour les mineurs qui souhaiteraient rejoindre un pays en guerre. Il s’agit d’un numéro vert, le 0800.005.696 et du site internet www.stop-djihadisme.gouv.fr.

Les conseillers du centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation sont à l’écoute de tous ceux qui souhaitent échanger sur le sujet ou faire part de leur inquiétude quant à un proche. La radicalisation concerne le plus souvent des adolescents et jeunes adultes en situation de rupture et d’isolement, mais aussi des jeunes bien insérés mais vulnérables.

Ils seraient 8 à Mayotte et 48 à la Réunion, candidats au djihad, potentiels ou avérés, à être surveillés par les services de renseignement.

RR Le Journal de Mayotte
avec NG du Journal de l’Île de La Réunion

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139132
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139132
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139132
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139132
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139132
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139132
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com