21.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 août 2022
AccueilEconomieFormation professionnelle: «Des avancées capitales pour les jeunes mahorais»

Formation professionnelle: «Des avancées capitales pour les jeunes mahorais»

L’Association qui regroupe les organismes de formation professionnelle à Mayotte (AOFM) obtient «des avancées sociales et économiques capitales» de la part du gouvernement. Parmi elles, la rémunération des stagiaires en formation à hauteur du SMIG.

Pour Christine Daudet, la présidente de l'AOFM, "il faut que l'Etat entende."
Pour Christine Daudet, la présidente de l’AOFM, ce sont des “avancées capitales pour les jeunes Mahorais”

Ce sont des avancées «capitales» qui répondent à la crise du secteur de la formation à Mayotte. Il y a tout juste neuf mois, les organismes de formation professionnelle se retrouvaient pour lancer l’alerte : les jeunes s’éloignent des formations professionnelles, pourtant essentielles pour leur avenir et celui de Mayotte. Jamais la désaffection pour les actions de formation n’avait atteint un tel niveau dans notre département avec une double crise : non seulement les jeunes sont moins nombreux à entrer dans une formation mais les abandons atteignent aussi un niveau record.

Après neuf mois de travail, de rencontres en réalisations de dossiers, l’Association des Organismes de Formation de Mayotte (AOFM) vient d’obtenir des avancées significatives du gouvernement qui devraient changer la donne.

Réunion de crise pour les centres de formation professionnelle de Mayotte
Les centres de formation professionnelle de Mayotte tenaient une réunion de crise en juillet dernier

Rémunération au SMIG

Une des causes identifiées par l’AOFM à cette crise de la formation est la rémunération des stagiaires qui est de l’ordre de 90 à 150€ mensuels. Entre le coût des transports et des repas, les stagiaires perdent de l’argent pour se former. Or, «pour professionnaliser nos jeunes, il faut que le système leur permettre de vivre quand ils sont en formation», indiquait Christine Daudet, la présidente de l’AOFM.

Le gouvernement accepte le principe que les stagiaires en formation perçoivent une rémunération à la hauteur du SMIG. Et la mise en œuvre de la mesure va se faire sans palier dès le 3e trimestre 2015.

Des stagiaires mieux rémunérés qui pourraient être plus nombreux. Le nombre de places de formation est porté à 5.000 pour l’ensemble des dispositifs. Cette mesure va nécessiter la mobilisation de tous les dispositifs et des partenaires sociaux pour que Mayotte bénéficie des budgets correspondants lors des arbitrages budgétaires prévus le mois prochain.

Pour Christine Daudet, l'appareil de formation doit être en ordre de marche pour bénéficier des fonds européens"
Pour Christine Daudet, l’appareil de formation doit être en ordre de marche pour bénéficier des fonds européens”

Adapter la législation à Mayotte

Enfin, une mission d’accompagnement de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) planchera pendant 10 mois sur la transposition de la réglementation métropolitaine à Mayotte en matière d’emploi et de formation. Harmonisations ou adaptations de tout le corpus réglementaire, le chantier paraît immense pour que Mayotte bénéficie des cadres sans être pénalisée par des mesures parfaitement inadaptées à notre situation.
A l’AOFM, on se dit «très contents et fiers du résultat obtenu». Il faut dire que si ces avancées sont présentées comme capitales pour les jeunes Mahorais et pour le développement de Mayotte, elles ont été obtenues après une mobilisation sans faille de l’association dont l’énergie a même poussé François Rebsamen, le ministre du Travail, à venir saluer en personne la délégation mahoraise venue travailler les dossiers au ministère.

Un appareil de formation en ordre de marche

De la part du gouvernement le geste est fort et il va peut-être venir sauver un secteur en crise. Les entreprises de la formation à Mayotte se portent mal car elles sont en partie rémunérées sur le nombre de jeunes qui suivent jusqu’au bout les formations qu’elles dispensent. Or, le secteur est évidemment essentiel compte tenu de la démographie mais aussi de l’état de l’école dans notre département.

«Au moment où Mayotte peut prétendre aux fonds sociaux européens, il faut que l’appareil de formation soit en ordre de marche pour que les jeunes Mahorais bénéficient à plein des dispositifs», soulignait Christine Daudet.
RR
Le Journal de Mayotte

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Koungou : la semaine des Olympiades de la jeunesse

139134
Depuis ce lundi, la ville de Koungou organise ses Olympiades. Des équipes de 48 jeunes, âgés de 16 à 19 ans, vont s’affronter durant...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139134
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139134
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139134
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139134
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139134
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com