27.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilFaits diversLes routes de Mayotte restent relativement sûres

Les routes de Mayotte restent relativement sûres

Malgré l’augmentation régulière du parc automobile et deux-roues, le bilan de sécurité routière reste plutôt bon à Mayotte. Huit personnes ont tout de même perdu la vie en 2014.

Un accident vient de se produire sur une route à l'intérieur de Mayotte en novembre 2014
Un accident vient de se produire sur une route à l’intérieur de Mayotte en novembre 2014

Impossible de se réjouir lorsqu’on évoque les huit morts enregistrées lors d’accidents sur les routes de Mayotte en 2014. Evidemment, ce sont huit familles qui ont été endeuillées et pourtant, ce chiffre permet de dire que nos routes sont toujours relativement peu meurtrières. On comptait 6 morts accidentelles en 2013.

Un fait est tout de même inquiétant : le nombre de deux-roues impliqués est toujours plus important. On se souvient par exemple de cette femme, passagère du scooter conduit par son mari, renversée puis écrasée par un camion à Mamoudzou, à la fin du mois de juin 2014. Une information judiciaire avait été ouverte après que le chauffeur ait commis un délit de fuite.

Le convoi est parti du Barakali pour l'aéroport via l'amphidrome, pour accompagner Jojo pour son dernier voyage en octobre 2014
Le convoi est parti du Barakali pour l’aéroport via l’amphidrome, pour accompagner Jojo pour son dernier voyage en octobre 2014

Le club des motards de Mayotte avait aussi accompagné l’un des siens pour son dernier voyage après un accident mortel intervenu à Passamainty en octobre.

Moins de blessés

Globalement, l’an dernier, les accidents corporels ont été moins nombreux qu’un an plus tôt. Avec 5 ou 6 accidents par semaine, ce sont 274 carambolages qui ont été enregistrés contre 292 en 2013 soit une baisse de 6%. Moins d’accidents et des accidents moins graves : le nombre de blessés a baissé de 8,8% avec 297 personnes concernées contre 326 en 2013.

Si le nombre de victimes -blessées ou décédées- est relativement peu élevé, on peut facilement imaginer qu’il suive une pente inexorablement orientée à la hausse. Si la qualité des 90 km de routes nationales et des 140 km de routes départementales de Mayotte s’est nettement améliorée, la croissance du parc automobile et de deux-roues de plus de 2.000 véhicules chaque année, augmente de fait les risques.

67 retraits de permis

Un véhicule sur le toit à côté du pont de la rocade de Mtsapéré, le 2 décembre 2014
Un véhicule sur le toit à côté du pont de la rocade de Mtsapéré, le 2 décembre 2014

Même si on ne les croise que rarement sur le bord des routes, les forces de l’ordre ont réalisé 1.830 dépistages d’alcoolémie dont 105 se sont révélés positifs. En 2014, 67 mesures de retrait de permis ont été prises contre 89 en 2013.

Enfin, plusieurs actions ont été menées dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière, rappellent les forces de l’ordre : sensibilisation à la conduite de 2 roues avec un simulateur, dans les collèges et les lycées ; campagne de prévention sur les dangers liés à l’alcool et les stupéfiants ; actions de prévention sur les dangers de la route dans les écoles primaires ; contrôles préventifs et pédagogiques sur le bord des routes.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139131
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139131
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139131
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139131
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139131
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com