27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 décembre 2021
AccueilFaits diversPour les entreprises du tourisme, «rien n’est sous contrôle à Mayotte»

Pour les entreprises du tourisme, «rien n’est sous contrôle à Mayotte»

Le groupement des entreprises mahoraises du tourisme (GEMTour) écrit une lettre ouverte au préfet. Les professionnels dressent un constat accablant du niveau d’insécurité et demandent des réponses concrètes.

La lettre ouverte du GemTour au préfet de Mayotte
La lettre ouverte du GemTour au préfet de Mayotte

Fini la diplomatie. Les professionnels du tourisme sont exaspérés et ils le disent. Ils viennent d’écrire au préfet de Mayotte pour dénoncer le niveau d’insécurité dans notre département dont les conséquences sont palpables au sein de leurs entreprises.

Revenant longuement sur l’agression d’une jeune femme «venue de La Réunion pour passer un examen d’infirmière à Mayotte» entre l’hôtel Caribou et son lieu d’examen, le GemTour s’inquiète des «conséquences très préoccupantes de ces trop nombreux cas de violence.»

Car ce «sentiment d’insécurité» grandissant va de pair avec une «qualité de vie qui diminue» pour les Mahorais, et les restaurateurs comme les hôteliers sont en première ligne. Le GEMTour parle «d’une réticence des consommateurs à sortir le soir», d’une «ambiance délétère», d’employés «stressés»… et d’une «i-réputation de notre île» mise à mal par «cette montée de violence (…) relayée avec force par tous les moyens de communication».

.
Une “absence de présence visible et dissuasive des forces de l’ordre”

Sentiment d’impunité contre sentiment d’insécurité

Ces professionnels sont d’autant plus à cran, qu’ils constatent «le sentiment d’impunité qui s’instaure chez les délinquants mineurs», «une absence de présence visible et dissuasive des forces de l’ordre dû à un indéniable manque d’effectif et à une répartition inadéquate par rapport aux zones de densité de la population.» Prenant l’exemple de Petite Terre, le GEMTour estime que «la présence visible et régulière des véhicules de police et de gendarmerie crée un climat à la fois dissuasif pour les délinquants et rassurant pour la population.»

Et ces entreprises d’interpeller directement le représentant de l’Etat : «Ne vous en déplaise, Monsieur le Préfet, rien n’est sous contrôle à Mayotte». «Les cambriolages à répétition, les agressions régulières, le sentiment d’abandon de la plupart des acteurs du tourisme et des entreprises locales ne sont aujourd’hui plus supportables.»

gendarmerie véhicule
Les professionnels prennent l’exemple de l’action de la gendarmerie en Petite Terre

Une réponse concrète

Passé ce long constat accablant, les professionnels souhaitent «une réponse concrète» : un relai de leurs préoccupations «au plus haut niveau» et une sensibilisation des élus locaux, des actions visibles de terrain, un suivi concerté du problème de l’insécurité particulièrement pour ceux qui travaillent à la nuit tombée.

Les professionnels terminent leur réquisitoire en rappelant au préfet qu’il est «le garant de la sécurité publique qui, à ce jour, n’est plus assurée à un niveau acceptable, non seulement pour les touristes mais aussi pour l’ensemble de la population mahoraise.»

Le préfet aura l’occasion de leur répondre dès vendredi. Dans l’après-midi, il doit en effet présenter avec le procureur de la République et les responsables des forces de sécurité à Mayotte le bilan 2014 et les perspectives 2015 en matière de sécurité dans notre département.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE CHICONI (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Commune de Chiconi (976) Contact : Youssfou MADJINDA, 1 place de la Mairie, 97670 Chiconi, FRANCE. Tél. +33 269648411.Fax +33 269623049.Courriel : youssfou.madjinda@villedechiconi.fr. URL...

VILLE DE MTSANGAMOUJI (976)

VILLE DE KOUNGOU (976)

AVIS

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.