21.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 août 2022
AccueilSociétéBernard Cazeneuve: «l’indispensable contribution» des cadis pour consolider un Islam de France

Bernard Cazeneuve: «l’indispensable contribution» des cadis pour consolider un Islam de France

Le ministre de l’Intérieur a répondu au député de Mayotte Ibrahim Aboubacar. L’échange porte sur la «consolidation d’un Islam de France» et la participation de Mayotte dans le débat.

Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou, le 19 juin 2014, suivi du député Ibrahim Aboubacar
Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou, le 19 juin 2014, suivi du député Ibrahim Aboubacar

Si Mayotte n’en finit plus de tenter de retrouver un rôle à ses autorités cadiales, pour le ministère de l’Intérieur, leur place dans la société mahoraise ne fait aucun doute. Bernard Cazeneuve va même au-delà, en espérant qu’ils seront «d’une indispensable contribution» au moment où le gouvernement entend consolider un «Islam de France».

Le ministre de l’Intérieur a lancé, le 25 février dernier en Conseil des ministres, la réforme du culte musulman en France. Le gouvernement souhaite reprendre la main et apaiser la situation alors que la représentation institutionnelle de l’Islam est critiquée, que les appels au débat face aux phénomènes de radicalisations se multiplient et que les actes islamophobes en métropole atteignent des records.

Le ministre veut rapidement mettre en place «une instance de dialogue» appelée à se réunir deux fois par an autour du Premier ministre. L’idée est de «discuter de questions très concrètes qui sont autant de sujets de préoccupation pour les Français musulmans». Ce travail serait une base pour refonder le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Le discours du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devant les élus à la mairire de Mamoudzou le jeudi 19 juin
Le discours du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve devant les élus à la mairie de Mamoudzou le jeudi 19 juin

Mayotte, un exemple du vivre ensemble

Si l’’Etat «n’a pas vocation à organiser le culte musulman», reconnaissait le ministre, «il doit fixer des objectifs et des principes». La formation des imams et des aumôniers aux principes de la République serait ainsi facilitée en développant les diplômes universitaires de formation civique et civile, qui passerait de six à une douzaine. «Nous devons faire de l’obtention de ces diplômes la condition de recrutement des aumôniers dans les prisons, les hôpitaux et les armées», avait indiqué le ministre.

Immédiatement après ces annonces, le député Ibrahim Aboubacar avait pris son clavier pour dire sa «très grande satisfaction» face aux mesures annoncées. Rappelant la singularité de Mayotte, «seul territoire de la République où une très large part de la population est de confession musulmane», il avait indiqué au ministre de l’Intérieur que «divers acteurs représentatifs du culte musulman à Mayotte sont impatients de s’inscrire dans ce dialogue.» Pour le député, pas de doute, «il serait juste et pertinent de faire de ce territoire de la République, un exemple de ce qu’il est possible de construire ensemble».

Le courrier de Bernard Cazeneuve à Ibrahim Aboubacar
Le courrier de Bernard Cazeneuve à Ibrahim Aboubacar

Combattre les dérives

Alors que l’Islam pratiqué à Mayotte, « sunnite, de rite chaféite», est «modéré et soucieux de s’inscrire dans la République», le député avait souligné les «efforts déployés depuis plusieurs années par les cadis de l’île pour combattre les dérives qui apparaissent ici et là».

Dans son courrier, le ministre de l’Intérieur semble sur la même longueur d’onde, confiant qu’il n’a «pas manqué de relever qu’au lendemain des actes barbares qui ont endeuillé notre pays en ce début d’année, c’est par des déclarations fortes que le Grand cadi mahorais a immédiatement fait part de sa réaction en dénonçant ‘le crime perpétré (…), l’une des plus horribles agressions portées contre la liberté d’expression, une valeur profonde et fondatrice de l’Islam’».

Cette réponse du ministre de l’Intérieur semble donc indiquer que les cadis auront une place dans cette large consultation sur l’Islam. Ce serait alors la première fois que le quotidien de Mayotte s’intègrerait pleinement à un débat de société à l’échelle nationale.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Koungou : la semaine des Olympiades de la jeunesse

139130
Depuis ce lundi, la ville de Koungou organise ses Olympiades. Des équipes de 48 jeunes, âgés de 16 à 19 ans, vont s’affronter durant...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139130
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139130
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139130
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139130
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139130
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com