29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilSociétéDe Rome à Paris, les religions parlent de paix et de respect

De Rome à Paris, les religions parlent de paix et de respect

En ce week-end de Pâques, les questions religieuses font l’actualité. A Rome, le Pape parle de l’Iran, des chrétiens d’Orient et du Kenya. A Paris, Dalil Boubakeur souhaite voir doubler le nombre de mosquées en métropole.

Afrique inside Pape Kenya«Un pas vers un monde plus sûr». C’est le regard du Pape sur l’accord conclu à Lausanne entre l’Iran et les grandes puissances sur son programme nucléaire. Comme chaque dimanche de Pâques, le Pape s’adressait hier aux catholiques et au monde entier à l’occasion de la traditionnelle bénédiction “Urbi et orbi” (à la ville et au monde).

C’est le Proche et le Moyen-Orient qui ont occupé une bonne part de ce message. En plus de l’Iran, le Pape a évoqué l’Irak et la Syrie pour exhorter la communauté internationale à «ne pas rester inerte face à l’immense tragédie humanitaire» qui se joue dans ces pays. Il a appelé à prier «pour que cesse le fracas des armes et que se rétablisse la bonne cohabitation entre les différents groupes qui composent ces pays bien aimés».

C’est enfin, vers le continent africain que le pape a envoyé ses prières en demandant au monde entier de se joindre à lui pour prier en particulier pour les victimes des massacres commis jeudi par des islamistes sur un campus du Kenya. «Qu’une prière incessante monte de tous les hommes de bonne volonté pour ceux qui ont perdu la vie», a-t-il souhaité.

Le rassemblement annuel du Bourget

Le week-end était également religieux au Bourget, en banlieue parisienne où se tenait le rassemblement annuel des musulmans de France, organisé par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Tweet Amar LasfarA cette occasion, Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, a appelé à doubler le nombre de mosquées en métropole pour pallier le manque de lieux de culte pour les millions de musulmans français. «Nous avons 2.200 mosquées. Il en faut le double d’ici deux ans», a souhaité Dalil Boubakeur, également recteur de la mosquée de Paris. «Il faut que le nombre de mosquées reflète le nombre de musulmans», a ajouté le président de l’UOIF, Amar Lasfar.

Formation des imams

Les deux hommes ont également insisté sur la formation des imams, un sujet sur lequel un accord avec «certaines universités parisiennes» pour le volet non-religieux de cette formation serait sur le point d’être formalisé. Ces cours auraient pour objectif «de transmettre des connaissances de la France, de la loi, des traditions françaises à nos imams, pour qu’ils aient une formation complète, religieuse et républicaine», a précisé Dalil Boubakeur.

«Nous avons besoin d’une formation religieuse soutenue, acceptée et reconnue et nous devons faire tout pour que nos imams soient des modèles de paix et soient des modèles qui animent nos mosquées, qui sont des lieux de paix», a-t-il conclu.
RR
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.