28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilSociétéBlocage des routes par les salariés d’IBS : « nous attendons des...

Blocage des routes par les salariés d’IBS : « nous attendons des excuses du préfet ! »(actualisé)

Deux revendications sont avancées par les salariés du carriériste IBS qui bloquent les ronds-points stratégiques de Mayotte : des excuses du préfet pour l’éviction d’un délégué du personnel d’une réunion et des garanties pour leur avenir.

Les salariés de l'entreprise
Les salariés de l’entreprise

10h40 : levée du barrage de Longoni

10h30 : les salariés sont informés qu’ils seront reçus à la Dieccte et lèvent les barrages à Kawéni puis à Combani

7h : Les alentours des ronds-points de Kawéni, Longoni et Combani ne sont que de longues files de voitures et de camions, immobilisés en plein soleil. Tracteurs et engins de la société IBS-Hold Invest, ont été déployés par les salariés mécontents.

Le blocage intervient dans un contexte de reprise de la carrière exploitée jusqu’ici par IBS (Ingénierie Béton Système) à Kangani (commune de Longoni). Le contentieux entre le propriétaire du site, Frédéric d’Achery, et le directeur d’IBS, Théophane Narayanin, dit « Guito », avait débouché sur un jugement d’expulsion, jusqu’alors jamais exécuté par la préfecture.

Plutôt que de risquer de laisser perdurer une situation minée, le préfet Morsy avait choisi la voie de la négociation entre le repreneur éventuel, Vinci, et IBS. Une réunion s’est d’ailleurs tenue ce mercredi en préfecture. C’est cette rencontre qui aurait mis le feu à des poudres déjà très sèches : « lorsque notre représentant du personnel mahorais, Saïd Baharou, s’est présenté avec la délégation d’IBS, le préfet lui a dit, si vous n’êtes pas sorti de cette pièce d’ici 3 minutes, c’est moi qui m’en vais. Mais il a accepté qu’un délégué mzungu (métropolitain) reste ! » retrace Mario, un salarié réunionnais de l’entreprise, parlant de racisme.

D’accord sur le fond pas sur la formeJe suis IBS

Des excuses, c’est ce qu’ils demandent, mais surtout, une réponse à leurs questions sur l’avenir de l’entreprise : « y aura-t-il des licenciements si IBS quitte Kangani ? Nous avons tous des crédits sur le dos ». Les clauses d’une reprise éventuelle garantissaient l’emploi, et IBS a l’opportunité de basculer vers un autre site de la même commune, mais les salariés veulent davantage de garanties, « la certitude que les 200 salariés seront gardés ». Ils sont soutenus par le collectif d’entrepreneurs 976.

Une pression qui va dans le sens du combat de toujours de la direction qui n’a jamais voulu lâcher Kangani et les investissements qui y ont été réalisés, « mais nous n’approuvons pas la forme que ça prend », indique le directeur David Nagard qui, en tant que délégué du personnel lui-même, confirme l’éviction du délégué du personnel mahorais de la préfecture, « nous n’arrivons plus à discuter avec nos salariés depuis », indique-t-il.

« Nous allons préparer le carry massalé en attendant ! », prévient Mario à l’adresse des gendarmes dans une ambiance pour l’instant très bon enfant. Au rond-point de Longoni, tous arborent un tee-shirt « Je suis IBS », « on l’avait fait faire juste après les évènements de Charlie, en préparation d’un éventuel combat à mener », clament les salariés.

Les ambulances traversent, mais les automobilistes coincés dans leur voiture commencent à trouver le temps long.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CFDT, Laurent Berger, Mayotte

Laurent Berger : « Il faut arrêter le rafistolage permanent à...

0
Mayotte terre de prédilection pour le syndicalisme. Les causes à défendre sont légion. Les inégalités et les injustices pleuvent au moins autant que les averses sur le CHM de Mamoudzou ce mardi, noircissant un peu plus son tableau pour Laurent Berger. Le grand patron de la CFDT* depuis 2012, nous a rapporté ses impressions de première visite sur le territoire
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan