27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilEducationLe shimaore au Bac… La question est débattue à Paris

Le shimaore au Bac… La question est débattue à Paris

Le vice-rectorat de Mayotte a évolué au fil des années sur la place des langues locales dans l’enseignement. Il faut dire qu’elles sont reconnues partout ailleurs. A Mayotte, des difficultés inhérentes au territoire subsistent.

Bac résultats« A compter de la session 2013 des baccalauréats général et technologique, les candidats pourront s’inscrire en occitan à toutes les épreuves de deuxième ou troisième langue vivante, obligatoires ou facultatives, prévues pour leur série »… A quand la même annonce pour le shimaoré  ou le shibushi ?

A Mayotte, 30% des élèves de 6e ne savent pas lire le français. La question de savoir s’il faut dispenser l’enseignement dans la langue de compréhension se pose alors. George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, de passage à Mayotte l’année dernière, avait indiqué que la loi Peillon autorisait les enseignants à s’appuyer sur les langues régionales.

Même si cette loi a subi quelques modifications au gré des ministres de l’Education nationale successifs, on est bien loin de la posture du vice-rectorat de Mayotte d’il y a 5 ans, qui restait hermétique au colloque international qui rassemblait sur notre île en mai 2010 quelques pointures sur le thème « Plurilinguisme, politique linguistique et éducation. Quels éclairages pour Mayotte ? »

Et des essais d’enseignement en langue locale sont actuellement pratiqués dans le premier degré à Mayotte.

Kenavo le breton (Au revoir)Maternelle classe

Un décret avait été pris en 2001 pour utiliser en France la langue régionale comme langue d’enseignement dans les écoles, collèges et lycées, dans les académies qui avaient pris leurs dispositions, comme Aix-Marseille, Bordeaux ou les départements d’outre-mer d’alors. Mais le Conseil d’Etat a annulé ces dispositions.

Il est toutefois possible de passer une épreuve obligatoire du baccalauréat, selon un arrêté de janvier 2006, dans les langues régionales que sont le basque, le breton, le catalan, le corse, le créole, les langues mélanésiennes, l’occitan et le tahitien.

Outre ces langues, le gallo, les langues régionales d’Alsace et les langues régionales des pays mosellans peuvent donner lieu à une épreuve facultative.

Il est d’ailleurs surprenant que peu d’élèves choisissent cette option qui peut pourtant leur rapporter des points supplémentaires. A ce jeu de langues, c’est l’alsacien qui est le plus prisé, le breton n’ayant attiré que 325 candidats en 2013.

En shimaore dans le texte

George Pau-Langevin dans une classe de l'ITEP à Kahani
George Pau-Langevin dans une classe de l’ITEP à Kahani

Seront-elles un jour détrônées par le shimaoré ? C’est possible tant les demandes sont fortes. Dans un premier temps, il s’agit d’être mis sur un pied d’égalité avec les autres départements d’outre-mer dont les langues sont représentées au Bac.

Justement, une réunion se tenait ce mercredi soir en métropole à la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) à ce sujet, à laquelle assistait la vice-recteur de Mayotte. Car un problème se pose, comme l’explique au JDM la représentante de l’Education nationale à Mayotte Nathalie Costantini : « celle de la transcription écrite des deux langues locales, le shimaore, d’origine bantoue, et le shibushi, malgache-sakalave ».

La culture essentiellement orale prive ces langues vernaculaires d’écrits, pourtant indispensables pour les intégrer à la liste des langues régionales. « Surtout qu’il existe trois types de transcriptions différentes, dont celle de l’association Shime, et une autre proche de l’arabe, qu’il va falloir essayer de concilier », poursuit Nathalie Costantini.

Jusqu’à présent, les efforts étaient tendus vers un apprentissage du français coûte que coûte. Les échecs scolaires répétés de nos jeunes mettent la pression sur une recherche de solutions.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139531
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139531
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139531
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139531
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139531
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139531
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com