30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilSociétéDérives à la direction sociale du conseil général : J. Martial Henry...

Dérives à la direction sociale du conseil général : J. Martial Henry veut déposer plainte

Pour l’élu de Mamoudzou, 2e vice-président du conseil général en charge du social que nous avons joint au téléphone, la coupe est pleine. Un homme freine l’action sociale du département et les derniers évènements liés au meurtre de Combani le poussent à agir en justice comme l’annoncent nos confrères de Kwezi.

Jacques-Martial Henry
Jacques-Martial Henry

Plusieurs faits étayent la plainte que Jacques Martial Henry annonce déposer contre X, mais qui vise clairement Mohamed El Amine, son directeur général adjoint (DGA) en charge de la solidarité et du développement social.

L’utilisation du fonds d’aide social d’urgence pour le logement (FASUL) tout d’abord : « chaque année le conseil général verse 800.000 euros pour ce fonds d’aide à l’habitat indigne pour les personnes en difficulté, mais malgré de multiples demandes au DGA, je n’ai jamais eu de preuves que des démarches aient été engagées », explique Jacques-Martial Henry au JDM.

Plus grave, alors que le conseil général doit remplir des obligations sociales dont il a la compétence, les procédures ne semblent pas respectées. La commission départementale paritaire composée de trois représentants des familles d’accueil, de deux élus dont J.Martial Henry et de la directrice de l’aide sociale à l’enfance, doit statuer pour agréer les familles d’accueil. « Il faut auparavant une évaluation des conditions matérielles et morales de ces familles qui doivent respecter plusieurs critères, dont la maîtrise du français. Cela n’a jamais été fait ! »

La directrice de l’ASE mise à pied

Mohamed El Amine
Mohamed El Amine

Deux faits récents ont incité l’élu à agir. Le premier concerne la directrice de l’ASE, Cristel Thouron : « le DGA l’a mise à pied ce qui signifie qu’elle est mise en demeure de quitter son lieu de travail. Mais aucun élément solide ne vient étayer cette injonction, alors qu’elle fait un bon travail ». Une explication possible de sa mise à pied…

Le meurtre de Combani, « c’est la goutte d’eau ! », lance Jacques Martial Henry. Comme l’avait annoncé le procureur Garrigue, les 7 enfants qui ont vécu ce drame familial où leur mère a été blessée et leur grand-mère tuée, devaient être placés en urgence à l’ASE. « Mais le DGA voulait les déplacer vers des familles qu’il avait choisies ». Un abus de pouvoir nuisible à la condition des enfants : « ils ont besoin d’être entouré après avoir vécu un crime. »

Une réaction in extremis à deux semaines des élections, alors que Jacques-Martial Henry ne peut se représenter : « j’avais envoyé il y a encore deux mois au DGA plusieurs courriers, tous restés sans réponse. C’est l’affaire de Combani qui m’a décidé à agir ».

L’action en justice n’est pas encore initiée, « je dois voir le DGS Salinière lundi, pour déposer plainte au pénal dans la foulée ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.