27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilEconomieMarché des transports scolaires: après la justice

Marché des transports scolaires: après la justice

Un marché cassé, et tout est à recommencer. Sauf qu’il reste 5 mois pour le faire… Le conseil général tout en lançant une procédure judiciaire, relance sur l’allotissement du marché des transports scolaires.
Matis ducation citoyenneté busL’effet de bombe passé, le souffle demeure : la décision du tribunal administratif de dénoncer le marché du transport scolaire attribué par le conseil général à la société réunionnaise Matis, a pris tout le monde de court jeudi dernier.

Comme il l’avait signalé au JDM par le biais de son avocat Me Jorion, Daniel Zaïdani, le président du conseil général confirme contester la décision auprès du tribunal administratif d’appel, en faisant part de son incompréhension, la rédaction du marché ayant été « validée par le préfet de Mayotte, par le juge des référés du tribunal administratif de Mayotte dans un premier jugement, et par le rapporteur public » du même tribunal administratif. Ce dernier avait juste consenti qu’on pouvait avoir « des hésitations ».

Mais l’appel n’étant pas suspensif, il va falloir dénicher un transporteur d’ici le mois d’août, date à laquelle le marché doit être de nouveau attribué. C’est également le mois de rentrée des classes. Ça urge donc.

“Un jeu de dupes”Halo' Matis transport scolaire

Le DGS du conseil général, Jean-Pierre Salinières, se replonge dans le dossier, en prenant en compte ces « hésitations » : « il est vrai que le marché seulement scindé entre Petite et Grande-Terre, donne 97% du volume à une seule grosse entreprise. Mais la décision prend-elle en compte le contexte mahorais, avec une multiplicité de petits transporteurs ? Lesquels pourront acheter le matériel adéquat d’ici 5 mois ? Qui pourra répondre, en dehors d’une structure bien établie comme… Matis ?»

C’est un “jeu de dupes” que dénoncent les acteurs dans leur ensemble, car si certains petits transporteurs se réjouissent que la justice les ait entendus, d’autres qui travaillaient étroitement avec l’entreprise réunionnaise comme sous-traitants se retrouvent en mauvaise posture : ceux qui avaient des garanties bancaires leur permettant d’acquérir ou de renouveler leur matériel, ceux dont les financements bancaires sont annulés, ou encore ceux dont les dossiers de défiscalisation étaient bouclés…

Le conseil général pourrait donc séparer le marché en trois, et non plus deux lots, Petite-Terre, et deux pour Grande-Terre. « L’appel d’offres pourrait être sorti fin mars, et avec une procédure d’urgence, nous pourrions être dans les temps pour l’attribution», indique Jean-Pierre Salinières. Les élections départementales à la fin du mois ne vont pas rajouter à la sérénité.

Un laps de temps très court pour de nouveaux prétendants, qui devront avoir une qualité : une trésorerie bien portante en cas de retards de paiement du département…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.