28.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilEducationLes élèves prennent leur avenir en main à Bandrélé

Les élèves prennent leur avenir en main à Bandrélé

Février-mars sonnent comme le compte à rebours de l’orientation pour beaucoup de scolaires : quelle filière choisir en fonction de ses capacités, de l’ouverture des secteurs, de la demande à venir dans d’autres ? La Cité scolaire de Bandrélé anticipe en proposant une matinée dédiée à l’information.

Échanges entre élèves et professionnels
Échanges entre élèves et professionnels

Parce que, comme nous le faisait remarquer la chef d’entreprise d’origine guyanaise Carla Baltus, Kourou et sa base spatiale agit comme un aimant sur les jeunes en ouvrant des perspectives, il faut mettre en relief à Mayotte les pôles d’attrait pour la jeunesse.

C’est la démarche de la cité scolaire de Bandrélé où cohabite collège et lycée. Un double objectif : donner des idées aux collégiens par un Forum des métiers, et trouver des débouchés dans l’emploi aux lycéens avec des rencontres professionnelles.

Ces Rencontres de Bandrélé sont les deuxièmes du genre. Et ce sont les élèves qui sont les organisateurs de la logistique, ceux qui ont cette spécialité à leur programme, les 1ère GA1 (Gestion administration) : « nous avons choisi de mettre en valeur la formation de nos CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif (ATMFC), pour les aider à trouver des débouchés en entreprise », explique Martoufa qui accueille les visiteurs ce mercredi avec quelques brins de jasmin.

Les CAP sont en effet tous en stage dans les entreprises comme Panima, la Légion, le BSMA, les cuisines des lycées professionnels etc., qui sont aussi de potentiels recruteurs. Ces derniers, les « tuteurs », étaient d’ailleurs présents, « une douzaine pour les 24 élèves », de réjouissait Alain Broyer, dont la particularité est d’être à la fois proviseur du lycée et principal du collège de la cité.

Le prestige de l’uniforme

Alain Broyer, proviseur et principal de la cité scolaire de Bandrélé
Alain Broyer, proviseur et principal de la cité scolaire de Bandrélé

D’ailleurs, certains élèves ont été recrutés l’année dernière, nous informe Dominique Berleux, Inspecteur de l’Education nationale en charge de l’orientation. Les domaines visés par cette formation sont en effet des secteurs porteurs : « aide à la personne, personnel de maisons de retraite, des milieux hospitaliers etc. »

Les 3e de leur côté, accueillaient les représentants d’un large panel de profession afin d’affiner leur orientation et de ne pas choisir des voies par défaut : boulanger, aiguilleur du ciel, enseignant, marine marchande, aide soignante, mécanicien, éducateur sportif, avocat… Tous se sont mis à disposition des 7 classes de 28 élèves, pour des échanges en petits groupes de 2 à 6, de 40 minutes chacun, « pour approfondir les échanges ». Quelques professionnels étaient déçus de rencontrer peu de jeunes, parfois pas assez motivés.

Une méthode qui permettra aux plus motivés de trouver leur voie. D’autant que, si les fusées font rêver les Guyanais, à Mayotte ce sont les métiers de gendarmes, de pompiers ou d’infirmiers qui ont été les plus demandés. « Nous essayons d’ouvrir aux métiers de la mer et de l’environnement, notamment le Parc naturel marin qui nous accompagne sur plusieurs projets », expliquait Claudine Vandendriessche l’adjointe du principal.

Informations sur les métiers de la marine marchande et de la pêche
Informations sur les métiers de la marine marchande et de la pêche

Dominique Berleux, au nom du vice-rectorat, se félicite de cette initiative : « c’est une étape indispensable pour que les élèves construisent au mieux leur projet et leur représentativité des métiers. » Un des points préconisés par le Conseil économique, social et environnemental national dans son dernier avis sur les jeunes ultramarins.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance Orange Fortes pluies depuis ce mardi matin

0
Le jaune a viré à l'orange. Météo France a placé Mayotte sous cette couleur pour sa vigilance Fortes pluies depuis 5h ce mardi matin. Une...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.