Un Comité pour contrer les freins au commerce régional

1
76

Un Comité de suivi composé de 12 membres a été constitué à Nosy Be pour agir auprès des gouvernements des pays de la zone susceptibles de commercer avec Mayotte.

Rencontres Nosy Be 2C’est une initiative du conseil général de Mayotte qui se plaint depuis plusieurs années d’échanges commerciaux régionaux bloqués à 5% du montant global, Union des Comores – Seychelles – Mayotte- Réunion – Madagascar – Maurice. Le séminaire qui s’est tenu à Nosy Be (Madagascar) du 1er au 5 février devait une nouvelle fois en poser un état des lieux. Rappelons que le Concept Canal du Mozambique avait été initié à cet effet il y a deux ans à Mayotte.

Que peut-on attendre de ce nouveau brain storming ? Tout d’abord, et ainsi que le déplore Jacques-Martial Henry dans un communiqué, plusieurs pays et/ou organismes n’ont pu participer à la rencontre « compte-tenu de l’envoi tardif des invitations ».

Mais selon lui, la soixantaine de participants, assemblées politiques, administrations nationales ou régionales, groupements professionnels, chambres consulaires, clubs d’exportateurs et porteurs de projets régionaux, ont retenu l’approche consistant à aller « au-delà de la relation simple et parfois trop simpliste de l’envoi ou de la réception de marchandises, pour rechercher les partenariats au capital, la création de filiales en association avec les partenaires locaux, l’association dans la distribution, etc. entre opérateurs et sociétés de l’océan Indien ».

Quatre freins majeursComité suivi Nosy Be

On sait que le problème de normes entre ces pays et Mayotte-département et maintenant Région européenne (RUP) est un obstacle majeur auquel il faut ajouter les politiques fiscales et douanière propres à chaque pays, le problème de visa pour une meilleure circulation des acteurs économiques et enfin, comme le rappelle Jacques-Martial Henry, les liaisons aériennes et maritimes.

Les 12 membres du Comité de suivi, Présidence du Conseil général, Vice-présidence de l’Assemblée Nationale de Madagascar, Présidence du Conseil Economique, Social et Environnemental de Mayotte, Présidence de la Chambre d’Agriculture et de la Pêche, Présidence du Carrefour des Entrepreneurs de l’Océan Indien, Présidence du Medef Mayotte, disent malgré tout leur motivation de « ramener au plus vite des résultats très concrets » avec un compte-rendu « avant la fin de cette année, sans doute courant novembre 2015 ».

Il doit en effet être porté par la nouvelle assemblée départementale… Ce comité vient de saisir l’ambassadeur de France à Madagascar « pour redonner compétence de délivrance des visas aux consulats de Tamatave, Majunga et Diego Suarez », ainsi que le Ministre du Commerce et de la Consommation du gouvernement malgache sur l’absence d’aérogares fret à Majunga, Nosy Be et Antsiranana.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here