26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilPolitique138 mineurs reconduits en 3 jours

138 mineurs reconduits en 3 jours

Plusieurs kwassas ont été interceptés ces trois derniers jours, avec beaucoup de jeunes à leur bord. D’autres ont pu atteindre les côtes mahoraises. Une situation inquiétante quand on connait la déficience des structures d’accueil à Mayotte, et le peu de débouchés pour les jeunes.

Enfant intercepté dans un kwassa entrant clandestinement à Mayotte
Enfant intercepté dans un kwassa entrant clandestinement à Mayotte

La relative accalmie de la météo en cette saison des pluies incite les habitants d’Anjouan qui veulent rejoindre Mayotte à braver les 70 km de mer. Tous les kwassas ne sont pas interceptés et les témoignages sont nombreux sur des arrivées ces derniers jours, beaucoup dans le nord de l’île d’ailleurs.

Ce lundi 9 février, la brigade nautique a intercepté deux embarcations de type kwassa-kwassa avec à leur bord 56 personnes. “Tous les passagers ont été présentés à leur arrivée à une infirmière”, indique la gendarmerie. Trois personnes sont évacuées pour raisons sanitaires, 22 passagers font l’objet d’une Obligation de Quitter le Territoire Français et sont placés en rétention administrative avant éloignement. 31 mineurs sont rattachés à des adultes.

Le lendemain mardi, ce sont deux bateaux qui sont interceptés par la brigade nautique avec à leur bord 21 personnes.  Trois personnes sont évacuées pour raisons sanitaires, alors que huit passagers  sont placés en rétention administrative avant éloignement. “Dix mineurs sont rattachés”, signale la gendarmerie.

Multiplier les départsJeunes barages

Rappelons que dimanche, sur 185 personnes interceptées, 97 mineurs étaient reconduits accompagnés d’adultes, qu’ils ne connaissent pas, la plupart du temps. Une opération censée les rapatrier auprès de leurs parents restés aux Comores, et qui permet surtout d’être dans les clous par rapport à la loi qui interdit de reconduire un enfant seul.

183 mineurs ont donc été reconduits en trois jours. Sur une année, en 2012,  3 990 mineurs avaient été expulsés.

Mais pour un kwassa intercepté, ce sont plusieurs autres qui accèdent aux côtes, la stratégie adoptée par les “migrants” étant de multiplier les départs pour brouiller les pistes face à la PAF (Police aux Frontières). Beaucoup de jeunes donc, ont dû venir grossir les rangs de cette population de mineurs qui peut se retrouver dans une situation qui les met en danger à Mayotte, faute de structures adéquates et de familles d’accueil en nombre suffisant.

Quand ils ne rejoignent pas leurs parents, ils sont pris en charge sur place par des adultes référents, des proches, qui sont souvent très rapidement dépassés.

Une situation qui ne va pas en s’améliorant, et les résultats des négociations en cours entre la France et l’Union des Comores, sans en attendre de miracles, sont la seule planche de salut. Accompagnée d’une réelle volonté de prise en charge de ces mineurs… Sujet sur lequel conseil général, qui en a la compétence, et État se renvoient la balle, le premier ne pouvant assumer seul une charge en partie liée à l’immigration, domaine régalien, et le second  invoquant son action auprès du BSMA ou des associations comme Tama.

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CFDT, Laurent Berger, Mayotte

Laurent Berger : « Il faut arrêter le rafistolage permanent à...

0
Mayotte terre de prédilection pour le syndicalisme. Les causes à défendre sont légion. Les inégalités et les injustices pleuvent au moins autant que les averses sur le CHM de Mamoudzou ce mardi, noircissant un peu plus son tableau pour Laurent Berger. Le grand patron de la CFDT* depuis 2012, nous a rapporté ses impressions de première visite sur le territoire
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan