La vasière des Badamiers classée site protégé

0
147

Une zone humide, c’est a priori pas vendeur. Et pourtant, ces sites sont des zones réunissant une riche biodiversité. Elles représentent souvent une contrainte pour les bâtisseurs, et sont donc préservées par une convention. Une sortie est proposée à Mayotte pour les découvrir.

Zone humide à proximité de la Step de Dembéni
Zone humide à proximité de la Step de Dembéni

Chaque année est célébrée la journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971 dans la ville iranienne de Ramsar. Ce traité international, à l’initiative de l’UICN, a été adopté pour enrayer la dégradation ou la disparition des zones humides.

Marais, tourbières, prairies humides, lagons, mangroves … les zones humides sont des espaces de transition entre la terre et l’eau où le sol est recouvert d’eau peu profonde ou bien imprégné d’eau. Ces milieux, à la biodiversité exceptionnelle, qui abritent notamment les oiseaux d’eau, ont une fonction écologique importante mais aussi une valeur économique, culturelle, scientifique et récréative.

Depuis 2009, on dénombre plus de 1828 sites sur la liste des zones humides d’importance internationale. En 2013, 167 pays avaient signé la convention de Ramsar.

La France compte, quant à elle, 43 sites Ramsar, soit 554 000 hectares classés en métropole et en outre-mer. A Mayotte, la vasière des Badamiers a été classée site Ramsar.

Difficile équilibre entre urbanisation et écologie

©MNE
©MNE

Malgré le classement de zones humides en sites Ramsar, les pressions sur ces milieux n’ont pas diminué, ces zones sont de plus en plus réduites et menacées. Les journées mondiales des zones humides sont l’occasion pour les collectivités, les associations ou les organismes d’état de proposer des manifestations afin de sensibiliser le grand public à la préservation de ces milieux.

La fédération Mayotte Nature Environnement invite l’ensemble des membres de son réseau et le grand public à participer à une sortie nature pour découvrir le lac de l’ancienne carrière de Doujani, le samedi 7 février matin.

A partir du collège de Doujani jusqu’au collège de Passamainty, les participants partiront pour une petite marche de 20 min aller/retour pour arriver jusqu’à l’ancienne carrière de Doujani où un lac s’est créé. Sur place auront lieu une présentation des zones humides et l’observation des espèces animales et végétales en bord de rive.

MNE espère ainsi rassembler le grand public pour faire découvrir ces milieux naturels sensibles au plus grand nombre !

Inscriptions gratuites à l’adresse : secretariat.mne@gmail.com

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here