31.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 décembre 2021
AccueilEconomieLa justice cadiale était-elle à la charge de l’Etat ?

La justice cadiale était-elle à la charge de l’Etat ?

C’est une somme de 450 millions d’euros qui est demandée par le conseil général à l’Etat pour avoir exercer des compétences qu’il juge régalienne. Les gouvernements successifs n’ayant rien voulu entendre, c’est vers le tribunal administratif que s’est tourné le département.

Le rôle chargé par les nombreuses réclamations du Conseil général à l'Etat
Le rôle chargé par les nombreuses réclamations sur les “charges indues”

Depuis des années, le conseil général réclame à l’Etat une compensation pour des charges qu’il dit assumer à sa place, les fameuses “charges indues”. Diverses sommes ont été revendiquées auprès des Premiers ministres successifs par le président du département. Tout compte fait, ce sont 450 millions d’euros qui sont réclamés auprès du tribunal administratif, et jugés ce jeudi.

« Un énorme dossier qui porte sur 12 charges supportées indûment », pour Me Benoit Jorion qui portait les demandes du département, et qui met en parallèle cette dette avec les 380 millions d’euros de budget du département.

Consensus sur 5% des charges

Elle engloberait l’ex FIP, le Fonds Intercommunal de Péréquation qui amputait chaque année de 20% le budget départemental pour le reverser aux communes, « qui ne sont pas à charge du département », mais aussi le vice-rectorat pour du personnel mis à disposition, les bourses lycéennes ou la justice cadiale, « or la justice est une prérogative régalienne, comme l’enseignement des maîtres coraniques dans les écoles ».

Un point relevé par le rapporteur public qui rappelait le principe de laïcité, « l’Etat ne peut être compétent en matière d’enseignement religieux, il ne peut être qu’accessoire au programme scolaire », et qui rejetait la requête.

S’il entendait la demande en matière de justice cadiale, il ne relevait que 5% d’activité judiciaire, c’est la seule charge sur laquelle tombe un consensus, « alors que leur travail notarial ou d’Etat civil doit être également pris en compte », relève Me Jorion.

Sur les autres dossiers, la position du rapporteur public est la même : « le ministère de l’Outre-mer signale que l’Etat n’avait demandé aucun de ces services qui ont été assumés volontairement par le conseil général ».

Le jugement est mis en délibéré.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Course de pneus, Mayotte

Finale du Jeu mobile Officiel Course de pneus qui s’exporte dans...

0
La crise sanitaire avait obligé l'agence Angalia organisatrice de la Course de pneus à agiter ses méninges l'année dernière. Cela avait donné lieu à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.