21.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 août 2022
AccueilEconomieRéflexion sur la future Agence de Développement économique, « l’outil de développement...

Réflexion sur la future Agence de Développement économique, « l’outil de développement de Mayotte »

Politiques et chefs d’entreprises au sein d’une même structure pour partager sur les enjeux d’avenir de Mayotte… C’est ce que propose le conseil général avec l’ADE.

Isabelle Chevreuil
Brillante synthèse d’Isabelle Chevreuil

On peut voir la future naissance de l’Agence de Développement économique comme un nouveau « machin », d’ailleurs peu de choses ont bougé depuis l’année 2001 qui la rendait transposable à Mayotte. On peut aussi la regarder à travers les événements de 2011 où différentes postures chez les politiques avaient montré une profonde méconnaissance du monde économique.

Une structure qui réunirait ces acteurs est donc la bienvenue, son avenir étant lié à ce qu’ils en feront.

Tous les territoires français sont dotés d’Agences de Développement économique, les DOM y compris. Prérogative de la région, l’économie échoit à Mayotte au conseil général qui a donc un rôle fondamental à jouer dans son élaboration. C’était le sujet d’un Séminaire qui s’est tenu au Sakouli ce lundi 26 janvier, puisqu’il fallait en définir les domaines de compétence et le management.

Un objectif résumé par Abdou Subra, chef d’entreprise et membre du Conseil économique et environnemental de Mayotte (CESEM) : « il s’agit de rassembler les acteurs sur une vision fédérée pour une action concertée. »

Des éléments propres à Mayotte

Consultants et membres de l'ADE
Consultants et membres de l’ADE

Les quatre pôles retenus sont donc censés couvrir les champs des possibles, poursuit Abdou Subra : le pôle Entreprise « chargé d’accompagner et de proposer des solutions d’ingénierie financière sans cannibaliser les structures déjà actives dans ce domaine », le pôle Attractivité et compétitivité « qui devra aider les entreprises sur les problèmes de foncier, mais aussi promouvoir une démarche maritime territoriale », le pôle Innovation « avec une mise en réseau des acteurs » et enfin le pôle observatoire du développement durable, « où sera intégrée l’économie sociale et solidaire ».

Non seulement l’Agence devra réunir et mettre en cohérence la multitude de schémas, promus mais peu utilisés, mais plus intéressant, « elle pourra prendre en compte des éléments informels, propre à la situation mahoraise et qui ont une forte influence sur le développement économique ». Proposer un modèle de développement propre à l’île, voilà qui serait innovant, mais qui dépend du niveau de compétence du management de l’Agence.

Glaner les fonds européens

Abdou Subra et Jean-Pierre Salinière
Abdou Subra et Jean-Pierre Salinière

Cet aspect plus juridique était détaillé par Isabelle Chevreuil, vice président du CESEM. Les 7 membres de droit du conseil d’administration qui tiendront les rênes de ce qui sera vraisemblablement un GIP (Groupement d’Intérêt Public) plutôt qu’une association, sont le conseil général, l’Etat, les Chambres de commerce et d’industrie, et des métiers et de l’artisanat, « avec une préférence pour un président issu du milieu économique plutôt que politique ».

Au sein de la structure, 25 représentants : du conseil général, de l’Etat, des Chambres, de l’association des maires, du CESEM, du comité du tourisme, du Medef et de le CGPME. La composition de l’assemblée et de sa gouvernance sera affinée, et d’autres acteurs économiques pourront rejoindre l’Agence, « mais il faut savoir jouer la qualité et non la quantité, de peur d’une dilution de l’efficacité », mettait en garde Isabelle Chevreuil.

Le budget de fonctionnement est évalué, en fonction des actions entreprises, entre 250 000 et 300 000 euros, financé par des fonds européens puisque l’ADE a été inscrite au Programme opérationnel 2014-2020, et par les missions assurées par les 5 futurs salariés de l’entreprise.

C’est donc le résultat d’un long cheminement, comme le faisait remarquer le directeur du conseil général Jean-Pierre Salinière : « ce sera l’outil de développement économique de Mayotte ». Un absent de taille cependant au séminaire, le Medef, qui n’était pas non plus présent à la restitution.

Le conseil général devrait délibérer sur cette future naissance lors de la prochaine, et ultime séance plénière avant les élections.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Koungou : la semaine des Olympiades de la jeunesse

139527
Depuis ce lundi, la ville de Koungou organise ses Olympiades. Des équipes de 48 jeunes, âgés de 16 à 19 ans, vont s’affronter durant...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139527
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139527
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139527
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139527
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139527
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com