20.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilSantéLa gestion de l'hygiène et de la santé se décentralise sur le...

La gestion de l’hygiène et de la santé se décentralise sur le territoire

Avec le Contrat local de santé, les communes sont appelées à prendre en charge la Santé, en accord avec les objectifs de l’Agence régionale de Santé, et de son Projet régional dans ce domaine.

Les eaux usées jetées devant les cases
Des eaux usées jetées devant une case

Après Mamoudzou l’année dernière, Mtsamboro a signé, ce mercredi, son Contrat local de santé(CLS). Il participe à la réduction des inégalités territoriales et sociales de santé dans les domaines de la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins et l’accompagnement médico-social.

Alors que le sous-développement du réseau routier est un frein aux déplacements à Mayotte, le CLS vise à favoriser l’égalité de l’accès des populations qui en sont les plus éloignées à la prévention et à la santé, en mobilisant les professionnels et les acteurs institutionnels du secteur autour d’un programme d’actions partagées, qui sera déployé jusqu’en 2016.

A M’tsamboro, trois axes prioritaires ont été identifiés : la santé environnementale, la santé des jeunes et la santé des personnes âgées. Ils sont déclinés à travers un programme d’actions visant à accompagner les communes en matière d’hygiène et de santé, en sollicitant par exemple leurs services communaux sur la veille sanitaire, et d’un volet formation dans les domaines d’hygiène et de salubrité.

Eaux usées et habitat indigne

Des ruissellements nauséabonds dans la nature
Des ruissellements nauséabonds dans la nature

Les communes doivent aussi lutter contre l’insalubrité, en particulier celle liée à l’usage de l’eau. Les eaux usées sont souvent rejetées dans la nature, avec pour conséquences une pollution dans le village et une détérioration des eaux de baignade. La gestion des déchets est évidemment pointée du doigt ainsi que l’habitat dit « indigne », mais dont les cases en tôles continuent à sortir de terre. La lutte contre les maladies vectorielles profiterait également d’un meilleur traitement des eaux.

L’amélioration de la couverture vaccinale des enfants est aussi visée, ainsi que l’accès à la prévention aux soins par le projet de création d’un centre communal d’action sociale.

Les signataires du Contrat que sont la commune de M’tsamboro, l’Agence de Santé Océan Indien, la Préfecture et les services de l’Etat, et le Département, s’engagent à mobiliser les moyens financiers, humains et matériels nécessaires.

« D’autres partenaires, non-signataires, sont les bienvenus », indique l’ARS, qui cite la caisse de sécurité sociale de Mayotte, l’établissement des allocations familiales, le Centre hospitalier de Mayotte, les réseaux REPEMA, REDECA, DIABYLANG, l’instance régionale d’éducation et de promotion de la santé, les associations de soutien aux personnes en situation de précarité.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com