27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilSociétéRetraites, arrêts maladie : les nouveaux droits des agriculteurs mahorais

Retraites, arrêts maladie : les nouveaux droits des agriculteurs mahorais

Les agriculteurs ont désormais une meilleure couverture sociale. Pour une cotisation de 200 euros pour les petites exploitations, c’est une ouverture à plusieurs droits, notamment la retraite. Attention, l’affiliation est obligatoire !

Philippe Meyer et Gilbert Meudec, venus pour lancer une nouvelle campagne d'affiliation
Philippe Meyer et Gilbert Meudec,  lancent une nouvelle campagne d’affiliation

C’est une grande avancée sociale que propose la MSA (Mutualité sociale agricole) d’Armorique aux agriculteurs non salariés mahorais. « Propose » ou plutôt impose, puisque cette assurance est obligatoire depuis le 1er janvier 2015, pour tous les agriculteurs qui exercent une activité professionnelle sur une exploitation agricole égale à 2 hectares.

C’est une ordonnance de 2012 qui est étendue à Mayotte, alors qu’un arrêté ministériel en confie la gestion à la MSA d’Armorique (Bretagne), « pour un alignement sur le système des autres agriculteurs ultramarins », explique Philippe Meyer, directeur général. La MSA d’Armorique est également présente en Guyane.

Et le travail engrangé avec la CAPAM (Chambre d’Agriculture) depuis le mois de novembre a déjà porté ses fruits puisque 450 exploitations sont affiliées, couvrant 1 700 bénéficiaires, conjoints et enfants, « le potentiel est encore de 200 à 300 dossiers ».

Si 3 700 sociétés sont enregistrées à la CAPAM, les conditions de superficie excluent de fait les nombreuses petites exploitations à Mayotte.

Pas de MSA, pas d’aides

« Néanmoins, les fonctionnaires ou salariés, même à plein temps, qui ont également des exploitations et qui remplissent cette condition de deux hectares pondérés*, doivent absolument s’inscrire », souligne Gilbert Meudec, directeur adjoint de la MSA d’Armorique.

Une affiliation en effet indispensable pour l’obtention de subventions, ou d’aides économiques. Et en dessous de 40 hectares, les cotisations sont nulles, en dehors de 200 euros par an pour les indemnités journalières en cas de maladie.

Les avancées sociales touchent le remboursement des frais de consultation et de médicaments pour toute la famille, la prise en charge des frais liés aux congés paternité ou maternité, un revenu en cas d’arrêt de travail pour les personnes participant à l’exploitation et surtout, une retraite versée à l’issue d’une carrière agricole.

Si ce sont les premiers droits à une retraite de base qui arrivent, les cotisations pour la retraite complémentaire sont prévues pour 2019, ainsi que la couverture des accidents de travail.

La campagne en cours doit donc permettre de conclure l’affiliation pour une ouverture des droits pour tous avec effet rétroactif au 1er janvier 2015. Les informations sont à prendre au 0269 60 90 09, ou à l’accueil de la MSA à Dzaoudzi, rue de la SIM à Labattoir.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Un coefficient de pondération est attribué pour chaque type de culture, et chaque catégorie d’élevage. Par exemple, pour la culture bananière, un hectare réel correspond à deux hectares bonifiés

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139528
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139528
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139528
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139528
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139528
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139528
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com