26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilFaits diversUn journaliste se plaint d’avoir été molesté par des gendarmes

Un journaliste se plaint d’avoir été molesté par des gendarmes

Sujet brûlant d’actualité, le journaliste de Mayotte 1ère radio, Ibrahim Yahaya, interpelle sur l’exercice de la liberté de la presse à Mayotte, alors qu’il indique avoir eu un rapport musclé avec des gendarmes. Leur hiérarchie reconnaît que des erreurs ont été commises.

Une des photos prises par Ibrahim Yahaya depuis l'amphidrome
Une des photos prises par Ibrahim Yahaya depuis l’amphidrome

Ce jeudi vers 15 heures 30, alors que les corps des six victimes du naufrage de kwassas (barques)* étaient rapatriés par l’amphidrome qui reliait Grande à Petite terre, notre confrère Ibrahim Yahaya décide de photographier la scène. Les gendarmes tentent de l’en empêcher, «mais au nom de la liberté d’expression, j’ai continué mon travail», explique-t-il au JDM.

A l’arrivée à Dzaoudzi, les gendarmes lui demandent ses papiers, ce qu’il produit, et d’effacer les photos, ce qu’il refuse. «Ils m’ont alors demandé de les suivre à la Brigade de Petite Terre ».

C’est là que les déclarations divergent : « au niveau du quai de la Douane et face à une grosse flaque d’eau que je ne pouvais traverser sans me mouiller, un gendarme a commencé à m’éclabousser, puis m’a bloqué en pratiquant une technique de strangulation afin de me mettre à terre ». Le journaliste obtient 8 jours d’Interruption Temporaire de Travail (ITT).

Parole contre parole

Après s’être rassis, « j’étais un peu choqué », il parvient à discuter avec les gendarmes mobiles (présents en rotation trois mois sur l’île). A ce moment, la Brigade arrive sur les lieux, ce qui apaise la situation.

Son récit, il l’a posté sur sa page Facebook le jour même. Le colonel de gendarmerie Jean Gouvart est aussitôt passé le voir. Les mobiles ne reconnaissant pas l’agression, c’est alors parole contre parole.

Pour le chef des gendarmes de Mayotte, si le contrôle d’identité est bien légal, « une personne peut être contrôlée dans une zone comprise entre le littoral et une ligne tracée à un kilomètre en deçà », précise même un communiqué de la préfecture ce vendredi, le journaliste était en revanche libre de prendre des photos dans une zone publique, « la demande de contrôle des photographies était inopportune », indique toujours le communiqué.

Selon Jean Gouvart, « des maladresses ont été commises des deux côtés », qui indique que les gendarmes auraient du se contenter d’exprimer leur souci de préserver la mémoire des victimes.

« Le colonel de gendarmerie a présenté ses excuses». Ibrahim Yahaya qui comptait déposer plainte, s’est ravisé, comme il nous le précisait ce vendredi au téléphone.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

 *Une septième victime a ensuite été retrouvée

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139533
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139533
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com