Suspicion d’Ebola à La Réunion: les doutes sont levés

0
72

Après une attente interminable, les analyses ont levé les doutes sur un possible cas d’Ebola à La Réunion. Les investigations biologiques concernant la femme hospitalisée à l’isolement concluent à l’absence d’infection.

Le CHU de La Réunion (Crédits photo: Felix Guyon/JIR)
Le CHU de La Réunion
(Crédits photo: Felix Guyon/JIR)

Ce n’était pas Ebola. Alors que La Réunion se passionne et s’inquiète depuis l’hospitalisation d’une femme de retour de Guinée dans le cadre du protocole Ebola, les résultats des analyses ont été enfin publiés. Il ne s’agit pas du virus qui frappe durement l’Afrique de l’ouest. La patiente, pharmacienne de profession, revenait d’un séjour humanitaire dans un des trois pays où l’épidémie sévit actuellement.

Les investigations cliniques et biologiques concernant la personne, immédiatement placée à l’isolement par mesure de précaution, concluent à l’absence d’infection. La personne qui se porte bien a été autorisée à quitter le CHU.

Ces résultats mettent un terme à de folles rumeurs qui s’étaient emparées de La Réunion alors que les autorités avaient indiqué qu’ils seraient disponibles hier lundi dans l’après-midi puis la soirée… une attente très longue propice aux supputations.

Rassurer la population

Les autorités et la préfecture de La Réunion tentaient pourtant de rassurer la population. Lors d’une conférence de presse organisée à Saint-Denis ce week-end, alors que le diagnostic n’était pas encore connu, le préfet avait précisé que la personne n’était pas contagieuse. «Une personne ne devient contagieuse que lorsqu’il y a forte fièvre, des vomissements, des maux de gorge et des écoulements sanguins. La personne n’a pas manifesté ces symptômes cliniques », avait expliqué Dominique Sorain.

Le virus Ebola (Crédits photo: OMS)
Le virus Ebola
(Crédits photo: OMS)

Avant d’arrivée à La Réunion, la patiente avait séjourné huit jours à Paris et « n’était pas contagieuse à Paris, elle n’était pas contagieuse au moment où elle a pris l’avion pour venir à La Réunion, pas plus qu’elle ne l’était avec ses enfants vendredi puisque la contamination ne se fait que par le biais des fluides corporels », a assuré le préfet.

Les analyses de sang effectuées vendredi ont été envoyées dans un laboratoire spécialisé à Lyon. Les résultats lèvent donc tous les doutes.

Des informations nécessaires

Si une forme de psychose s’est emparée de La Réunion, des nombreuses informations erronées ont également circulées à Mayotte ces dernières heures. Il semble donc utile de rappeler que le virus Ebola se transmet par un contact direct avec les fluides corporels d’une personne infectée, autrement dit, le sang, la salive, l’urine, le lait maternel, le sperme, la sueur, les selles et les vomissures. Et la personne infectée ne devient contagieuse qu’après la phase d’incubation, au moment où les symptômes se manifestent.

Il est important de se rappeler que la maladie ne se transmet pas dans l’air, contrairement à la grippe par exemple. Aucune transmission n’est également possible par les moustiques ou par un simple contact dans les lieux publics ou les transports. Pour toute information, le ministère de la santé a mis en place un site pour répondre à toutes les questions concernant la maladie : www.ebola.sante.gouv.fr/
RR
Le Journal de Mayotte

VOIR AUSSI :
Ebola, Mayotte est prête «au cas où» : http://lejournaldemayotte.com/?p=22763
Ebola : on applique le dispositif national : http://lejournaldemayotte.com/?p=22726
Ebola : veille à Mayotte et à La Réunion : http://lejournaldemayotte.com/?p=18019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here