26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilFil infoMadagascar : Des émeutes "contre les Chinois" dans une sucrerie

Madagascar : Des émeutes “contre les Chinois” dans une sucrerie

Ressentiment anti-chinois, conflit salarial qui a mal tourné ou complot politique ? La tension reste palpable près des ruines de la sucrerie de Morondava, à Madagascar, après des pillages, des heurts avec la gendarmerie et des règlements de comptes qui ont fait six morts. “On ne veut pas des Chinois, on ne veut pas travailler avec les Chinois”, lance Léon Clément, un délégué du personnel.

“Devant le ministre ils promettent de nous donner plus de droits, mais ils ne l’ont jamais fait !” Las de gagner une trentaine d’euros par mois, des employés de l’usine Sucoma ont évoqué privilèges, passe-droits, vexations et pressions exercées sur les petits ouvriers pour expliquer leur flambée de colère.

Dans cette entreprise publique confiée à des Chinois pour échapper à la faillite en 1997, le personnel de la sucrerie réclamait depuis des mois des augmentations de salaire et des contrats en bonne et due forme pour les saisonniers. “On ne veut plus travailler avec les Chinois”, renchérit Bernard Jérôme, un employé de la Sucoma. “On demande à l’Etat de trouver d autres partenaires. Si les gérants changent, on est prêt à reprendre le travail immédiatement. Tout sauf les Chinois !”

La vingtaine de cadres chinois ont été évacués à Antananarivo. Sur place, leurs logements ont été saccagés et pillés, le mobilier a disparu, les portes ont été démontées. Les affrontements entre gendarmes et membres du personnel ont fait deux morts et neuf blessés le mercredi 10 décembre.

Les employés protestaient contre l’arrestation de deux de leurs leaders, après des heurts qui avaient déjà fait en novembre deux blessés parmi les Chinois, ainsi que des dégâts matériels. Dans les jours qui ont suivi les violences de mercredi, un gardien et un militaire ont été tués à l’arme blanche dans la sucrerie, et deux gendarmes à moto renversés par un camion pendant une intervention, portant le bilan à six morts selon les autorités régionales.

Les forces de l’ordre montent désormais la garde devant les hangars de la sucrerie dévastée. La Sucoma employait -2 000 personnes – 700 en basse saison – qui étaient en conflit depuis plusieurs mois avec la direction chinoise. Jusqu’à ce que la situation tourne à l’émeute.

L’ambassade de Chine à Antananarivo s’en est émue, estimant que les revendications des employés ont subitement pris un tour “irrationnel”. Mais le porte-parole de la direction, Zhou Jianping, préfère tempérer le caractère anti-chinois de l’émeute.

L’usine offre à présent un spectacle de désolation. Le sucre a disparu, et les dégâts sont impressionnants : 4×4 entièrement désossés, débris de verre et documents partout par terre. Dans l’un des hangars, les machines sont sens dessus dessous, les vitres brisées, et dans un bureau, des papiers ont été réduits en cendres. Les camions qui transportent d’ordinaire les employés sont immobilisés devant la gendarmerie, les pneus crevés.

Le JDM avec le JIR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

CFDT, Laurent Berger, Mayotte

Laurent Berger : « Il faut arrêter le rafistolage permanent à...

0
Mayotte terre de prédilection pour le syndicalisme. Les causes à défendre sont légion. Les inégalités et les injustices pleuvent au moins autant que les averses sur le CHM de Mamoudzou ce mardi, noircissant un peu plus son tableau pour Laurent Berger. Le grand patron de la CFDT* depuis 2012, nous a rapporté ses impressions de première visite sur le territoire
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan