Basket: Aboubacar Madi, capitaine en route pour la Coupe d’Afrique des Clubs Champions

0
165

Joueurs et dirigeants du BC Mtsapéré prennent l’avion pour Tunis ce mardi. Pour la 1ère fois, un club mahorais participe à la phase finale d’une compétition continentale… Impatient, le capitaine le vit comme le couronnement d’un beau parcours sportif.

Abou Madi, chez lui à Cavani ce lundi, avant le départ pour Tunis
Abou Madi, chez lui à Cavani ce lundi, avant le départ pour Tunis

Il a posé deux semaines de congés. Le patron de la société de matériel médical qui l’emploie est compréhensif. «C’est un ancien handballeur, il sait ce que ça signifie de pouvoir participer à ce niveau de compétition», explique Aboubacar Madi. Ce mardi après-midi, en compagnie de 10 joueurs et 4 dirigeants du BCM, il prend l’avion vers la Tunisie où se déroule la 29e Coupe d’Afrique des clubs champions. C’est la première à laquelle participe Mayotte après sa victoire dans la zone océan Indien, il y a un mois, aux Seychelles. Aboubacar est impatient… Et il jette régulièrement un œil sur l’appli météo qu’il a installé sur son smartphone : ce lundi après-midi, il faisait 32° à Mamoudzou mais seulement 16° à Tunis. «Vu les équipes, on ne sera pas les seuls à avoir froid», s’amuse-t-il.

7 ans de capitanat à succès

Aboubacar est capitaine du BC Mtsapéré depuis 2007 et son retour de métropole. Il avait déjà deux titres de champion de Mayotte (1999 et 2000) à son palmarès… Il faut dire qu’il joue avec les «grands» du BCM depuis qu’il a 15 ans. Quelques années de travail plus tard, les titres vont commencer à pleuvoir : Coupe de Mayotte en 2010, «c’est là qu’on a commencé à se faire respecter» ; Champion de Mayotte en 2011, en 2012 et 2014, médaille d’argent aux Jeux des Îles en 2011… et surtout quelques victoires qui lui tiennent à cœur comme celle arrachée à La Réunion face au Tampon en 2011 grâce à son ultime panier à 3 points sur le buzzer final.

Aboubacar Madi de retour des Seychelles avec la Coupe des clubs champions de l'océan Indien remportée par le BCM
Aboubacar Madi de retour des Seychelles avec la Coupe des clubs champions de l’océan Indien remportée par le BCM

Et le voici embarqué dans la coupe d’Afrique des clubs champions 2014. «J’ai joué 4 ans en métropole dans des salles de 1.200 personnes. J’ai connu la pression qu’on peut te mettre, par exemple en 2011 face au Tampon ou pour la coupe de France en métropole. Mais là, c’est encore autre chose. J’ai regardé les clubs d’Angola jouer sur internet… C’est juste énorme ce qu’ils font.»

Les meilleurs d’Afrique

Impressionné ? Peut-être. Mais Aboubacar a bien l’intention de vivre pleinement le moment. «Le simple fait d’y partir, c’est grand. Et puis il y a des équipes qui ont des basketteurs américains… Ils arrivent à recruter des joueurs comme ça !» Le BCM aura également ses «étrangers», les deux Suisses, encore licenciés du club, qui vont rejoindre les Mahorais à Tunis, eux aussi incrédules et enthousiaste face à l’aventure.

La compétition débute le 12 décembre avec deux groupes de 6 équipes*. A l’issue de ces 5 premiers matchs, les 4 meilleures équipes de chaque groupe seront qualifiées pour les quarts de finale. Dans le lot se trouve le redoutable club angolais de Primeiro de Agosto, détenteur de 8 titres durant les 10 dernières années!

Remotivé

Avant cette Coupe d’Afrique, Aboubacar avait envie de se retirer des compétitions. Mais Daoulab Ali Charif, le président du club, a su trouver les mots. «J’avais prévu de laisser tomber à la fin de la saison. A 32 ans, il faut savoir arrêter… mais peut-être que je me donne encore quelques années. Les gens ne se rendent pas compte ce que ça impose… On n’est pas des pros ! On a un boulot et après il y a un travail énorme à faire sur le terrain malgré un vrai manque d’infrastructures… Et on arrive à s’imposer !»

L'heureux capitaine du BCM, le vendredi 7 novembre lors de son retour à Mayotte avec la Coupe de clubs champions de l'océan Indien
L’heureux capitaine du BCM, le vendredi 7 novembre lors de son retour à Mayotte avec la Coupe de clubs champions de l’océan Indien

Quoi qu’il décide finalement, Aboubacar ne lâchera pas le club. Il entraîne les cadets, «des jeunes qui ont du talent mais il faut prendre le temps de les encadrer. Ils voient ce qu’on fait. Quand on ramène des résultats, ça leur donne envie.»
Il commence aussi à se mobiliser pour le handibasket. Grâce à son métier, il essaie de commander des pièces pour les fauteuils et de voir comment aider pour cette pratique sportive.

Ce lundi soir, c’était le dernier entraînement avant de partir. «On s’entraîne à notre rythme, comme d’habitude», assure-t-il. «On sera prêts physiquement. On sera costauds et on va donner une belle image de notre île… On va faire connaître Mayotte d’une belle façon!»
RR
remi@lejournaldemayotte.com

* 12 équipes sont qualifiées pour la Coupe d’Afrique des clubs champions 2014. Le tirage au sort n’a pas encore eu lieu pour les répartir en deux groupes de 6 :

Tunisie : Club africain (Club Organisateur)

Zone I :
Tunisie : Étoile sportive de Radès
Egypte : Sporting Club d’Alexandrie
Tunisie : Union sportive monastirienne

Zone III :
Côte d’Ivoire : Abidjan Basket Club
Nigeria : Mark Mentors

Zone IV :
Guinée équatoriale : Malabo kings
Congo-Kinshasa : AS Mazembe

Zone V :
Burundi : Urunani

Zone VI :
Angola : Recreativo do Libolo
Angola : Primeiro de Agosto (9 titres de champions dont 8 dans les 10 dernières années)

Zone VII :
France/Mayotte : Basket Club Mtsapéré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here