24.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilSociétéLes cadis mahorais partent prêcher contre la radicalisation de l’islam

Les cadis mahorais partent prêcher contre la radicalisation de l’islam

La peur d’une généralisation d’un phénomène de départ vers la Syrie d’une jeunesse qui se cherche, incite les cadis de Mayotte à réagir et à se rendre en métropole.

El Mamouni Mohamed Nassur
El Mamouni Mohamed Nassur

« La communauté mahoraise de Marseille ne sait plus comment faire avec ces jeunes qui veulent tous partir au front ! », commente El Mamouni Mohamed Nassur, chargé de l’avenir de la justice cadiale à Mayotte. La secousse qui touche la métropole déstabilise parents et entourage : plusieurs jeunes se sentent investi d’une mission, soit divine, soit de vengeance, mais sont le plus souvent seulement fascinés par la violence, comme le pense le politologue spécialiste de l’islam politique Olivier Roy.

L’implication d’un français dans l’exécution d’un otage américain avait fait l’effet d’une bombe, et révélé l’ampleur d’un phénomène : 1 132 Français seraient impliqués dans les filières jihadistes, selon le procureur de la République de Paris, ainsi que le rapporte le Huffington Post.

« Le jihad, ce n’est pas mourir en martyr ! »

La lettre qu’a reçue El Mamouni Mohamed Nassur de la Communauté mahoraise de Marseille l’a incité à réagir immédiatement : ils se rendra dans quelques jours en compagnie du grand Cadi et de trois autres religieux dans la capitale phocéenne pour y rencontrer les jeunes, « des mahorais comme des comoriens et des maghrébins, notre intervention doit toucher le plus de monde possible ».

Les religieux mahorais étaient déjà intervenus en février 2014 auprès des jeunes lors de leur voyage de sensibilisation après la profanation de la mosquée de Dzaoudzi-Labattoir. « Nous allons leur réexpliquer que le jihad, ce n’est pas mourir en martyr ». Loin de la connotation violente de « guerre sainte » pour les religieux, il s’agit plutôt d’un combat, intérieur et sur le plan social, pour « accomplir le bien ».

El Mamouni Mohamed Nassur ne le cache pas, c’est aussi une démarche de reconnaissance de leur rôle en vue de rédiger un nouveau statut des cadis à Mayotte où ils ont été mis sur la touche par l’arrivée du droit commun : « nous allons essayer de rencontrer le ministre de l’Intérieur dans cette logique et pour parler de lutte contre la radicalisation, la délinquance ou les violences urbaines. »

La délégation est attendue pour une conférence le 13 décembre à Marseille, « nous nous rendrons ensuite pour la même démarche à Lyon et Paris ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Marseille

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COVID, ARS, MAYOTTE, OMICRON

Covid : baisse des indicateurs à Mayotte, des nouveaux Omicron suspectés...

0
Le territoire continue à être épargné par l'épidémie qui affole la métropole et les autres DOM. Le taux d'incidence descend à 21,8 cas pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan