Black out à Mayotte (actualisé)

0
101

Le JDM vous fait suivre en direct le black-out électrique que connaît Mayotte ce 3 novembre.

VOIR AUSSI : Soirée de crise chez EDM : comment une coupure provoque un blackout

19h20 : Une coupure d’électricité a touché Mamoudzou, puis Mtsapéré et Passamainty  puis s’est quasiment immédiatement étendue à l’ensemble de l’île. La direction d’Electricité de Mayotte (EDM) jointe au téléphone a indiqué qu’un incident s’était produit sur un transformateur à Kawéni, entrainant dans sa chute le reste du réseau. « Il s’agit d’un transformateur de la ligne 90 000 volts », indique Yacine Chouabia, directeur d’EDM.

Depuis le 5 novembre, la ligne de 90.000 volts achemine le courant jusqu'à Kawéni
Depuis le 5 novembre, la ligne de 90.000 volts achemine le courant jusqu’à Kawéni

Toutes les équipes ont été envoyées sur le terrain, et le PC crise a été activé au siège de la société à Kawéni.

C’est le 3ème black out de l’année, mais les mêmes effets n’ont pas les mêmes causes. Les deux premiers étaient liés à des incendies, l’un dans la centrale, l’autre sur un poste.

Les essais de redémarrage de moteurs n’étaient pas encore concluant à 20h45. Nous avons été invités au PC crise et tiendrons nos lecteurs informés.

21h10 : 3% de la clientèle est réalimentée: une partie de Petite Terre

21h24 : 23% des clients sont réalimentés. Il s’agit de Dzaoudzi, une partie de la zone Nel, Cavani, une partie de Mamoudzou, la zone industrielle du port de Longoni

21h30: 30%, avec Mtaspéré, et une petite partie de Passamainty

21h40 : « la moitié des clients de l’île sont alimentés », déclare Yacine Chouabia, soulagé d’observer la progression rapide des raccordements. Le nord de l’île jusqu’à Mtsamboro est de nouveau éclairé.

22h20 : 18% des clients sont toujours dans le noir, à Kahani et Passamainty

22h25 : l’électricité est revenue dans tous les foyers. La préfecture annonce la fin de la gestion de crise.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here