27.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilEnvironnementLa Palme IFRECOR au Conseil général pour la protection des coraux

La Palme IFRECOR au Conseil général pour la protection des coraux

Pour sa 4e édition, la Palme Ifrecor a récompensé deux projets mis en place à Mayotte et à la Réunion, qui “répondent aux défis posés par le changement climatique”, en vue de la Conférence sur le Climat qui se tiendra en 2015 à Paris.

IFRECOR remise palme CG ©ATOLLAvec la Marianne d’Or, la Palme IFRECOR est la deuxième décoration en deux jours pour une Mayotte qui serait devenue vertueuse en terme de protection de son patrimoine!

Des coraux qui blanchissent, privant les lagons de protection et plusieurs espèces de poissons d’habitat… les variations de climat qui sont accusées incitent à des mesures préventives. Elles sont encouragées et récompensées par l’Initiative Française pour les récifs coralliens (Ifrecor).

Chaque année, un prix est remis aux meilleures initiatives. Déjà couronnée il y a deux ans pour l’action du sénateur-ex maire de Mamoudzou Abdourahamane Soilihi, Mayotte vient de nouveau de remporter la Palme, dans la catégorie “Protection, valorisation et restauration écologique des récifs coralliens”. Et c’est Daniel Zaïdani, président du Conseil général, qui l’a reçue pour la mise en place d’une surveillance d’éventuelle explosion de populations d’une étoile de mer mangeuse de corail.

L’acanthaster est en effet l’objet de campagne régulière. Extraite à la main jusqu’à 2011, cette étoile de mer nocive pour les coraux l’est aussi pour l’homme avec ses piquants venimeux a fait dernièrement l’objet d’une éradication par injection d’un produit toxique, testé notamment en Australie, le bisulfate de sodium, qui aurait l’avantage d’être biodégradable dans la mer.

1 500 étoiles éradiquées

Injection de sulfate de sodium
Injection de bisulfate de sodium

C’est l’association ATOLL (Association Territoriale pour l’Observation du Littoral et du Lagon) qui a proposé au président du département de porter le projet puisque sa présidente Raïma Fadul, est également en charge de l’environnement et du développement durable au Conseil général.

Elle met en l’avant l’action de l’association qui, pendant ces deux dernières années, a mis en place un numéro d’appel au grand public pour les signalements (0639 39 45 37), a établi une cartographie précise regroupant 15 populations d’étoiles autour de Mayotte, a procédé à l’étude et au suivi continu de ces populations, a mis en place pour la première fois à Mayotte une technique de lutte chimique par injection instaurée en Australie, a procédé à l’éradication de 10 infestations « avec réussite représentant plus de 1500 étoiles Acanthaster ».

Raïma Fadul rappelle que l’oparétion a été accompagnée localement par les scientifiques Bernard Thomassin, Chantal Conand et Pascale Joannot.
“De telles explosions démographiques ravagent de temps à autres les récifs en bonne santé laissant place à un désert de coraux morts qui (…) mettront plus d’un quinzaine d’années à reconquérir le terrain”, a souligné le Bernard Salvat, président du jury et présenté comme spécialiste international des coraux.

ATOLL souligne que tout ce travail n’aurait jamais pu être réalisé sans l’aide, le soutien logistique des clubs de plongée et des opérateurs en mer adhérents à l’association.
Dans la seconde catégorie “éducation et sensibilisation”, la commune de Saint-Paul (la Réunion) et son nouveau maire Joseph Sinimalé (DVD), ont été nominés. Le projet consiste à développer des actions de surveillance de l’état de santé des récifs auprès du public et des touristes.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139527
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139527
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139527
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139527
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139527
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com