26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 10 août 2022
AccueilSociétéUn Français originaire des Comores voulait faire commettre un attentat au Liban

Un Français originaire des Comores voulait faire commettre un attentat au Liban

Un jeune Français habitant Trappes et originaire des Comores voulait commettre un attentat suicide au Liban à l’initiative du groupe Etat islamique (EI). Il a décrit à la justice militaire libanaise son parcours qui l’a conduit au Proche Orient.

MosquéeIl s’appelle Fayez Youssef Boucheran, il a 24 ans. Il a été arrêté le 20 juin dernier à l’hôtel Napoléon, dans le quartier de Hamra à Beyrouth, lors d’une rafle des services de sécurité libanais. Il est accusé d’appartenance à l’EI et de tentative de meurtre avec une ceinture ou une veste explosive.

Originaire des Comores, le jeune homme vivait à Trappes, une ville du département des Yvelines, au sud-ouest de Paris. Dans ses aveux figurant dans l’acte d’accusation, il affirme avoir “étudié la religion chez lui ou aux domiciles de cheikhs” qui habitaient également à Trappes, et qui “l’ont encouragé à accomplir le djihad”. Le jeune Français a raconté au juge qu’il suivait les événements en Syrie, les “crimes commis contre les musulmans”. “J’ai eu la conviction que je devais aller en Syrie pour le djihad, pour Allah et les musulmans”, a-t-il dit.

Les réseaux sociaux pour connaître la marche à suivre

Il entre alors en communication via Facebook avec «une personne publiant des écrits sur le djihad» qui lui a donné la marche à suivre pour se rendre en Syrie en passant par l’Allemagne ou l’Espagne pour rejoindre la Turquie, «pour ne pas laisser de traces».
Ne pas partir directement depuis la France semble en effet une décision habile pour le jeune homme alors que l’Hexagone a pris des mesures draconiennes pour empêcher les volontaires au djihad de se rendre en Syrie par la Turquie.

Cette personne lui a indiqué qu’il pouvait, une fois en Turquie, se rendre à Raqa, le fief de l’EI dans le nord de la Syrie. Il suit les consignes, se rend en Allemagne par la route, et de l’aéroport de Francfort il atterrit à Izmir puis va à Gaziantep.

«Mourir en martyr»

Là, il reste 20 jours dans une maison avec d’autres jeunes gens de différentes nationalités où ils font du sport et des études religieuses. Puis direction Raqa.
Il est reçu par Abou Chahid, un responsable de l’EI qui lui demande quel type de djihad il veut mener. «Je veux mourir en martyr dans une opération». Son interlocuteur lui répond : ‘Tu vas pouvoir le faire au Liban en donnant une bonne leçon aux chiites qui combattent les sunnites en Syrie’»… Fayez n’aura donc pas l’occasion de mener son sinistre projet à son terme.

Fayez doit être jugé par le tribunal militaire avec un Saoudien, un Syrien et quatre Libanais tandis que dix autres sont en fuite, dont un autre Français. Il risque la prison à perpétuité.

RR Le JDM
avec Le Journal de l’Ile de La Réunion

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Coupures d’électricité à Hagnoudrou ce jeudi 11 août de 8 h...

139137
Dans le cadre de travaux d'entretien, Electricité de Mayotte (EDM) fait savoir dans un communiqué que des coupures sont prévues le jeudi 11 août...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139137
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139137
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139137
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139137
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139137
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com