23.9 C
Dzaoudzi
lundi 15 août 2022
AccueilUneSaandati: Voix de l’océan Indien 2014

Saandati: Voix de l’océan Indien 2014

Auteur, compositeur et interprète, la Mahoraise Saandati Moussa est la lauréate des Voix de l’océan Indien 2014. Pour le JDM, elle revient sur les 3 dernières années qui lui ont, enfin, donné confiance en sa musique.

C’est la voix de Mayotte de l’année. Saandati Moussa vient d’être primée aux VOI 2014, les Voix de l’océan Indien. Le 28 novembre prochain, à La Réunion, elle ira chercher son prix comme les voix des Seychelles, de Maurice et Madagascar, une récompense qui intervient au moment où sort son 2e album.

Saandati Moussa Voix de l'océan Indien 2014
Saandati Moussa Voix de l’océan Indien 2014

«Les choses ont vraiment changé pour moi depuis 2011. Quand j’ai sorti mon 1er album, je ne pensais pas que ça allait marcher. J’ai beaucoup hésité, je me disais que j’allais passer pour une rigolote. Je n’avais pas du tout confiance en moi. Aujourd’hui, après tous les concerts, les concours, les tournées à Mada, aux Comores, à La Réunion et en métropole… Oui, maintenant, je me sens beaucoup plus professionnelle.»

Pourtant, Saandati ne roule pas les mécaniques. Parler de son parcours musical, revient pour elle à évoquer un rêve, quelque chose d’irréel. Saandati est restée modeste, sincèrement, «peut-être parce qu’à Mayotte, on ne peut pas vivre de sa musique. Bien sûr, il y a des artistes qui travaillent, qui créent, qui se battent mais ils ne sont pas aidés !»
Pour sortir son 2e album, Saandati est allée frapper à la porte d’une banque et de sa commune pour financer le tiers des coûts de production, les deux autres tiers étant pour sa poche. Mais peu importe, la musique, c’est plus qu’une passion.

Dans la mangrove d'Iloni, un lieu chargé d'esprit et d'ondes positives où elle aimait venir répeter
Dans la mangrove d’Iloni, un lieu chargé d’esprits et d’ondes positives où elle aimait venir répéter

Une voix et une passion pour les instruments traditionnels

Saandati a commencé à chanter à l’âge de 15 ans, comme de nombreuses filles de Mayotte dans un déba. Après une participation dans un groupe à Marseille en 1998, la jeune mahoraise rentre dans son île natale en 2005 et c’est de Tsararano que raisonne désormais sa belle voix.

Auteur, compositeur, interprète, ce qu’elle préfère, ce sont les instruments traditionnels. «Dans ma musique, il y a toujours des Dzendze, des gaboussi…» D’où l’immense plaisir que fut pour elle la résidence avec les violons de Zanzibar, au mois d’Août dernier, à l’autre bout de l’île. «Ils jouent avec des violons, un kanoun et un oud, des instruments à cordes traditionnels arabes avec sons tellement beaux…»

Un prix qui intervient au moment de la sortie de son 2e album
Un prix qui intervient au moment de la sortie de son 2e album

Trois ans bien remplis

Depuis la sortie de son premier album, Saandati a participé au Trophée des Arts et talents comoriens à Marseille et dernièrement au Défi chansons. C’est «l’amour en liberté», un titre qui évoque le Sida, qui a été sélectionné.
Le «Défi chanson» organisé par l’école de musique, souhaitait susciter de la création sur des sujets précis. Et comme la musique de Saandati est faite de messages, parlant de femmes battues, de maltraitance des enfants, de personnes âgées abandonnées mais aussi de sujets plus légers toujours en prise avec le quotidien, il était logique qu’un de ces morceaux soit retenu. «On est passé en studio, on a fait un très bel enregistrement et un CD va bientôt sortir», précise Saandati.

Amener sa musique au plus grand nombre

Ses messages, Saandati a envie qu’ils soient compris par le plus grand nombre. Alors que son premier album était exclusivement en langue mahoraise, le Français s’est fait une place dans le second. «Quand j’ai sorti cet album, je me suis rendue compte que j’avais des fans métropolitains… (rires !) Maintenant que je me suis fait une petite place, je veux amener ma musique vers l’extérieur.»

Saandati en 2014: un subtil mélange de confiance et de modestie
Saandati en 2014: un subtil mélange de confiance et de modestie

Si Saandati a pris de l’assurance, les doutes ne l’ont jamais quitté. Alors, «parce que ce n’est pas toujours facile», quand les questions l’envahissent, elle se souvient d’une remarque de sa sœur : «Tu as commencé à chanter, c’est pas le moment de déchanter!»

Les prochains mois ne lui en donneront pas le temps : après avoir reçu son prix à La Réunion, elle sera en première partie de Tiken Jah Fakoly le 6 décembre à Mayotte avant de partir à Zanzibar pour rejoindre les Violons le temps d’un festival au mois de février.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Décès de notre confrère Faïd Souhaili

139133
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du journaliste de Mayotte la 1ere, Faïd Souhaili. C’était un confrère d’une grande...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139133
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139133
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...

La délégation de Tanzanie est arrivée à Mayotte

139133
Les travaux de coopération régionale du conseil départemental avancent bien, avec l’arrivée ce mercredi de la délégation de Tanzanie sur le territoire mahorais.

Visite ministérielle : de grands enjeux en perspective

139133
Dans le cadre de la visite du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François Carenco, prévue la semaine du 22 août prochain, les séances de travail se sont multipliées à Paris la semaine dernière. Ainsi, le 5 août, le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousseni a été reçu par Jean-François Carenco. La veille, la parlementaire Estelle Youssouffa s’était entretenue avec Gérald Darmanin.

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139133
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com