24.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilSantéLes infirmières libérales tiennent congrès national à Mayotte

Les infirmières libérales tiennent congrès national à Mayotte

Le 1er syndicat des infirmières libérales, le Sniil, organise son 41e congrès national à Mayotte, neuf ans après l’apparition de la profession dans notre département.

Saindou Allaoui, le président de la section mahoraise du Sniil ouvre le congrès
Saindou Allaoui, le président de la section mahoraise du Sniil ouvre le congrès

Les infirmiers et infirmières libérales ont à peine 9 ans d’existence à Mayotte, et déjà, elle accueille leur syndicat pour son congrès national. «Je me souviens, c’était le 8 août 2008 (8/8/8 !) que je suis devenu le premier infirmier libéral syndiqué de Mayotte», confiait Saindou Allaoui, le président de la section mahoraise du Sniil (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux).

Aujourd’hui, les infirmiers libéraux sont 125 à Mayotte, selon le syndicat. «On nous voit dans toutes les communes mais on ne connaît pas encore bien notre métier», relève Saindou Allaoui. «Nous sommes le personnel le plus proche de la population, des problèmes sociaux et de toutes les questions de santé publique à Mayotte.» Ca tombe bien, les questions de santé publiques sont le thème du congrès annuel du syndicat.

5e visite à Mayotte pour Annick Touba, la présidente nationale du syndicat qui était venue dès 2008 pour ouvrir la section locale
5e visite à Mayotte pour Annick Touba, la présidente nationale du syndicat qui était venue dès 2008 pour ouvrir la section locale

Les infirmières au cœur de la santé publique

«On parle toujours des infirmiers libéraux par les actes qu’ils accomplissent. Mais nous sommes aussi au cœur de la prévention et de l’éducation sanitaire», relève Annick Touba, la présidente nationale du Sniil. «Et c’est d’ailleurs une revendication de la profession d’être reconnu pour ces volets là aussi et donc rémunérés pour ces actions.»

Le congrès du syndicat est organisé sur deux journées principales. Ce vendredi, ce sont des thèmes nationaux qui étaient abordés, sur les parcours de santé, l’évolution des compétences ou encore le projet de loi de santé «qui n’apporte aucune avancée à notre profession», affirme Annick Touba. «On veut même nous enlever la vaccination en permettant aux pharmaciens de le faire. Jusqu’à présent, dans le code civil, seuls les médecins et les infirmiers ont le droit de ‘piquer’ les patients».

La journée de samedi portera sur des questions plus spécifiquement mahoraises, comme la question de l’accès aux soins.

Un congrès qui démontre la capacité de Mayotte d'accueillir des événements de portée nationale
Un congrès qui démontre la capacité de Mayotte d’accueillir des événements de portée nationale

Désert médical

Saindou Allaoui aimerait que ses confrères et consœurs repartent de Mayotte en ayant intégré deux données importantes : d’abord les problèmes liés au désert médical, bien connu dans certaines régions de métropole mais qui prend dans notre île un caractère préoccupant : «L’infirmier ne peut ps travailler sans médecins, sans généralistes, sans spécialistes même si on est amenés à faire des actes qui ne sont normalement pas les nôtres.»
L’autre chose qui tient à cœur de Saindou Allaoui sera abordé lors d’une journée supplémentaire organisée en marge du congrès, consacrée à la visite de 4 dispensaires, qui leur permettra de découvrir une organisation sanitaire de proximité spécifique à notre département.

Enfin, évidemment, impossible de parler de ce congrès sans souligner que l’événement réside dans son organisation-même… de quoi faire mentir tous ceux qui doutent de la possibilité d’accueillir, à Mayotte, de petits événements de portée nationale.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

VILLE DE MAMOUDZOU (976)

0
ORGANISME ACHETEUR : Ville de Mamoudzou (976) Contact : Le Maire Monsieur Ambdilwahedou SOUMAILA, BOULEVARD HALIDI SELEMANI - BP 01, 97600 Mamoudzou, FRANCE. Tél. +33 269665010.Fax +33...

VILLE DE KOUNGOU

MAIRIE DE BANDRABOUA

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan